Vous avez toujours été attiré par les jeux d’arcade ? Le simple fait de tenir un stick vous donne envie de jouer à Street Fighter ou Final Fight ? Vos sens sont en éveil dès que vous entendez les mots « Neo-Geo » ? Malheureusement, vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur et les termes « Raspberry, Recalbox, Mame » vous donnent de l’urticaire… Et bien lisez ce test, je vais vous présenter la Pandora Box !

La Pandora Box est à la base une carte multi-jeux comprenant un nombre plus ou moins important de titres arcades. Son atout est de posséder une interface JAMMA afin d’être utilisée dans les bornes compatibles (Astro City, Jeutel…). Au fur et à mesure des années, cette carte a évolué et propose dans sa dernière déclinaison environ 2200 titres et la compatibilité avec les jeux 3D. Mais le plus important, cette carte existe aussi pour une utilisation maison.

Test Pandora Box 7

Attention : La carte possède différents noms : Pandora Box 7, Pandora 3D Treasure, Pandora Box X… Au final, elles sont identiques (même caractéristiques, même nombre de jeux) La seule chose qui changera sera l’intro et le titre de présentation.

Ready… Fight !

La Pandora Box se présente sous différentes déclinaisons : La plupart du temps sous la forme d’une platine monobloc métallique nu ou en plastique drapée d’un artwork recouvert d’un plexiglas. 2 sticks accompagnés de 6 voire 8 boutons pour les contrôles et de 4 boutons supplémentaires pour alimenter les crédits et accéder aux options. Il existe aussi des versions avec deux sticks séparés.

Test Pandora Box 7

La connectique de la carte accessible à l’avant est composé d’un interrupteur On/Off, de 2 ports USB sur lesquels vous pourrez brancher des manettes qui vous serviront à jouer à 4. Un potentiomètre pour régler le volume du haut-parleur interne, une sortie audio, une sortie VGA et une sortie HDMI et pour finir l’alimentation de type DC. Un bouton supplémentaire était présent sur la mienne : l’interrupteur des leds. Dans la boîte, un câble HDMI de 5m et un adaptateur-secteur 12V/3A.

Test Pandora Box 7

Plug & Play

Une fois la Pandora Box mise en marche, vous arrivez sur un menu comprenant 4 onglets : 3D/2D/Last/Search. Dans chaque onglet, une liste des jeux disponibles avec un extrait vidéo ou une image du jeu qui s’affichera sur la partie droite de l’écran. Pour jouer, il suffira de le sélectionner et d’appuyer sur le bouton START.

Le principal problème est de naviguer parmi les 2000 titres 2D que propose la carte. Les jeux étant triés un peu n’importent comment, il faudra naviguer page par page pour atteindre le titre désiré mais il est possible de faire une recherche par titre en allant sur l’onglet Search. Dommage qu’il n’existe pas la possibilité de faire un classement par genre, type, année, cela aurait été un plus.

Test Pandora Box 7

Une fois que vous avez joué au jeu sélectionné, ce dernier ira se ranger tranquillement dans l’onglet “Last Game”. Enfin, parmi tous les titres disponibles, il y aura quelques doublons. Cela est dû aux différents sets de roms existant suivant les régions (censures, traduction etc…).

Pour atteindre les options, il suffit d’appuyer sur le bouton settings qui se trouve au dos de la borne. Quelques options dont la langue, la possibilité de cacher des jeux, le test et mapping des manettes USB. Malheureusement aucune option en ce qui concerne la qualité des graphismes. Impossible de rajouter des scanlines ; histoire de donner un côté rétro.

Emulation :

J’ai testé plusieurs jeux 2D et 3D. Je n’ai rien à redire sur la qualité de l’émulation. Aucun ralentissement n’est à signaler. Les jeux 3D sont fluides. Par contre les jeux 2D sont ultra lissés dû au traitement permettant au flux vidéo de sortir en 1080p. Résultat, l’image est dénaturée par rapport à l’originale et le manque de filtres se fait ressentir. On aime ou on n’aime pas.

Test Pandora Box 7

Et pareil côté sonore… Impossible de faire transiter le flux audio via le port HDMI afin de profiter de mon système sonore. On se limite avec le seul haut-parleur disponible dans la console. Le son n’est pas mauvais en soit mais si vous désirez avoir un son de meilleur qualité, il faudra rajouter un câble audio.

A noter que ma version permet de mettre en pause le jeu. Plutôt pratique quand un des deux joueurs à une envie pressante ?

Contrôles :

Il ne faut pas se leurrer, on est pas en présence de sticks de marque telle que Sanwa ou Seimitsu, c’est du pure made in China. Les sticks sont donc corrects et répondent bien. Les quarts de cercles s’enchainent sans soucis mais le problème majeur reste les boutons. Très durs, il faudra appliquer une pression plus importante que d’habitude. Résultat, les crampes se ressentent durant les sessions de shoot em up ne gérant pas l’auto-fire.

Fort heureusement, rien de tout cela n’est soudé et pourra être facilement remplacé/moddé.

Carte Pandora : Le PCB est une simple carte vêtue d’un ventilateur sur laquelle les contrôles sont reliés. Le processeur est un octa-core ARM Cortex A53 pouvant monter à 2Ghz. La partie graphique est composé d’un processeur Mali T820 cadencé à 750mhz. Une NAND de 32Go héberge le système et les roms. Il est possible de rajouter des jeux via le slot Micro SD. Je vous conseille l’achat d’une rallonge Micro SD afin d’éviter l’ouverture systématique de la borne à chaque rajout/suppression.

Test Pandora Box 7

Pour informations : les jeux 2D sont des roms de type Mame ou de roms consoles (Megadrive, Super Nintendo, PC Engine). Par contre les jeux 3D sont des isos PSP/PSX et Dreamcast. Vous pourrez donc rajouter des jeux. Ce qui permet d’agrandir la ludothèque de manière considérable.

Un autre avantage, le form factor de la carte depuis plusieurs générations n’a pas changé. Il sera donc possible d’upgrader votre borne uniquement en commandant une nouvelle carte Pandora.

Avis global sur la Pandora Box 7:

Que penser de cette petite machine. Personnellement, il s’agit d’un bon alternatif par rapport au Raspberry avec quelques avantages notamment la prise en compte des jeux 3D et le mapping des touches déjà configurés ; le rajout de jeux via une carte MicroSD. On regrettera le système audio et les boutons. Plus d’options sur la partie graphique aurait été sympa… (Le firmware n’étant pas open source, il ne faudra pas s’attendre à voir débarquer une version qui corrige ces manques.)

Néanmoins, pour le prix (env 140$), je dois avouer que je suis agréablement surpris par cette petite bête. Le forme et le poids de la console me permet de jouer à côté de ma douce, bien vautré dans mon canapé, la console reposant sur les cuisses.

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • Listes de jeux
  • Facile à configurer
  • Evolutive
  • Transportable
  • Pas de filtres
  • Pas de son à travers l’HDMI
  • Boutons trop durs

Merci @Uni_KennY pour son avis détaillé.

On termine avec une vidéo qui montre une partie des jeux inclus :

La Pandora Box 7 est disponible ici par exemple. Elle existe dans plusieurs versions cosmétiques mais le matériel reste le même, surtout la carte qui est à l’intérieur. En fonction des sites, on vous annoncera 2350 jeux inclus (comme ici) ou 2199 (voir ici) mais c’est le même équipement et les jeux diffèrent peu.

Entre tous les sites qui vendent la Pandora Box 7, je vous conseillerai plutôt Amazon (via ce lien) mais après c’est une histoire de goût car je n’ai jamais eu de soucis avec les autres.

@gouaig