Une moto ? Un scooter ? Un vélo ? Avec son look rétro de mini-bike, le Super 73 surprend au premier coup d’œil. Et en fait… C’est un vélo à assistance électrique, avec un look d’enfer !

On a mis la main sur le plus fun des vélos électriques, le Super 73 de Lithium Cycles. Distribué en France par Volt, il a commencé sa carrière en Californie d’où il est originaire. Tout est parti d’un crowdfunding des plus réussis et après deux générations, le Super 73 arrive enfin en France. Aux US, les early-adopters du vélo sont des vedettes de l’Internet comme Casey Neistat ou des vedettes tout court comme Will Smith et lui ont conféré un statut d’icône du cool quasi immédiat. L’attente pour mettre la main sur la version européenne était grande et enfin, nous y voila !

Nous avons donc récupéré un modèle d’essai chez Black Milk, merci à eux de s’être démené pour rendre cet essai possible. Nous somme les premiers à l’essayer. Notre Super 73 SG1 est la version haut de gamme vendue 2799eur. Il diffère du modèle SG vendu 1999eur à travers la capacité de sa batterie supérieure (14.5AH vs 8.8, presque deux fois plus autonome donc), de ses freins à disque hydrauliques et non à câble et enfin, il dispose de gardes-boues. La différence de prix est un peu trop importante au vu des différences dirons-nous.

Super 73 SG1 vs. Super 73 SG

Revenons-en à notre Super 73 : couleur vert kaki, gros pneus tout-terrain de 20 pouces, cadre tubulaire discret et grosse selle noire, sans oublier la position de la batterie qui imite celle du réservoir… Il a un look d’enfer et dans la circulation, passants, automobilistes et deux-roues se demandent tous ce qu’est ce drôle d’engin. Les pouces en l’air pleuvent, c’est assez cocasse.

Pour le conduire, pas besoin d’un permis, il entre à 100% dans la catégorie des VAE : vélo à assistance électrique. Il faut donc pédaler (un peu) pour solliciter le moteur de 250W qui va vous aider (beaucoup) à avancer, avec une limite d’aide électrique fixée à 25km/h. Pas de contrôle de la vitesse autre que votre rythme de pédalage. 3 niveaux d’assistance électrique sont dispo : éco, tour ou sport. Ils correspondent à peu de choses près à un rythme de 15, 20 ou 25km/h a pédalage équivalent.

On ne va pas se mentir, on n’a pas beaucoup user les deux premiers modes. TOUT À FOND EN MODE SPORT !! Ainsi, les démarrages sont vifs et on atteint très vite le seuil des 25km/h. Il ne reste plus qu’à entretenir cette vitesse en pédalant. Et c’est très facile. Ce qui l’est moins, c’est d’aller au-delà à la force de ses mollets : de part son poids, la position basse de la selle et sa conception à une seule vitesse, on se rend vite compte qu’on ira difficilement plus vite, même en pédalant sur un bon rythme. Définitivement, le Super 73 est plus à son aise pour se balader que pour se dépêcher. Et c’est très bien ainsi. Ses gros boudins assurent un peu excellent confort sur l’asphalte comme sur les chemins, pas la peine de se presser.

Côté autonomie, ça dépend de beaucoup de paramètres mais elle est donnée pour près de 70km. En pratique, en mode sport tout le temps et avec un grand gabarit dessus (+100kg) on a dépassé les 40km sur une charge. Pas de souci de ce côté donc. Et comme la batterie est amovible, on peut facilement la détacher pour la charger à la maison ou au bureau. Une charge complète prend 5 à 6 heures.

Si le plus vintage des VAE vous a séduit, foncez !!! C’est un super moyen de se déplacer et en plus vous aurez l’air un californien dessus. La somme de 2000eur peut paraître importante mais c’est le prix d’un VAE classique de bonne famille. Le look en moins. Et puis renseignez-vous, il y a des aides qui existent quand on s’équipe d’un vélo électrique 🙂

 

BONUS ; la vidéo qui donne envie