L’année dernière Pioneer proposait aux utilisateurs d’iPhone une paire d’intras à réduction de bruit qui leur était dédiée, car au bout du câble point de jack mais un port Lightning. Et après quelques mois d’utilisation, on peut vous le dire : Les RAYZ Plus, c’est une tuerie.

Côté design, rien de bien original, nous sommes en présence d’une paire d’intras classique avec une télécommande fine et bien intégrée, alors que plus bas sur le câble, à quelques centimètres du port Lightning, une surprise : un port Lightning femelle pour permettre la recharge de l’iPhone pendant que l’on utilise les RAYZ. Génie ! Ce module est le Plus de RAYZ Plus, le modèle de base ne disposant pas de cette prise pour la recharge.

Côté fonctions, commençons par le plus évident : la réduction active du bruit. Celle-ci est très efficace d’autant qu’elle se s’additionne à la réduction passive des intras qui agissent déjà comme des bouchons d’oreille. Les écouteurs sont dotés de pas moins de 6 micros pour écouter le bruit ambiant. Et comme le casque est alimenté par le port Lightning, il n’a pas besoin de batterie. L’application très complète de Pioneer permet de personnaliser la performance de la réduction par rapport à la forme de son oreille, ainsi que le niveau de réduction ou encore de choisir quel raccourci associé au 4eme bouton de la télécommande. Malin. Un égaliseur est aussi disponible, et enfin l’application permet aussi de mettre à jour le RAYZ avec de nouvelles fonctions. Récemment par une mise à jour a été apportée la mise en pause automatique quand on retire les intras des oreilles. Autre fonction sympathique, le mode HEARTHRU qui, comme son nom l’indique aux anglophones, permet d’inverser la réduction de bruit en utilisant les micros pour écouter les sons extérieurs sans enlever les intras des oreilles. Parfait quand quelqu’un vous parle brièvement.

Et donc qu’est ce qu’on en pense à l’usage ? C’est bien simple, je ne m’encombre même plus de mon Bose QC35 pour les voyages courts en avion ! La réduction est aussi efficace et le RAYZ tient dans la poche. Pareil pour les trajets du quotidien, le petit RAYZ est filaire et je trouve que c’est un avantage : pas de charge à gérer, ni d’appairage. PLUG AND PLAY is the new BLUETOOTH. Tout est parfait ou presque si ce n’est que je « sens » les intras après quelques heures que je les porte. Donc moins de 2 heures, c’est parfait, après il est moins confortable. Mais cela dépend beaucoup de… Vos oreilles en fait.

Côté tarif je les trouve bien placé : 179eur en version Plus avec la possibilité de charger l’iPhone pendant l’écoute ou 129eur pour la version RAYZ tout court.