Nous étions il y a peu invités au premier Audi Summit ever. L’occasion de cette première grande messe était le reveal de la nouvelle Audi A8. Mais pas que. La volonté du constructeur est claire : sortir du calendrier des salons automobiles et créer ses propres rendez-vous, à la manière des Keynote Apple en quelque sorte. Et pour le coup, Audi avait mis les petits plats dans les grands.

LE SHOW

Nous sommes donc à Barcelone et Audi s’est offert un hall complet de la Gran Fira, que les journalistes connaissent bien, c’est là que se déroule le Mobile World Congress en février. A 9h30 les portes s’ouvrent et les 600 journalistes de la première vague de présentation se pressent de gagner les meilleures places des 4 espaces cloisonnés répartis sur le plateau. Devant, un mur d’images. Ca commence et on a eu peur, par un spectacle de danse acrobatique un peu kitsch mais rapidement le maitre de cérémonie arrive. Surprise, c’est Kunal Nayyar, connu pour son personnage geek « Raj Koothrappali » dans la série The Big Bang Theory. Ca sent le show à l’américaine, mais l’audience reste insensible aux tentatives d’humour de l’acteur… Il s’adapte et lance le show, débarquent alors l’Audi S1 de Mattias Elkstrom et la mythique Audi Quattro de Walter Rohrl. Audi commence par son histoire sportive et les pilotes échangent quelques mots puis échangent leurs bolides pour disparaître dans le bruit assourdissant de leurs moteurs respectifs. S’en suit un défilé, ou plutôt un véritable ballet qui récite les gammes Audi. Jusqu’à 5 ou 6 véhicules se croisent devant nous, les journalistes sont amusés. Les véhicules Audi Sport suivent aussi, ils roulent vite et il y a peu d’espace, c’est assez impressionnant.

Après quelques interventions de gens en costume du board Audi, arrive le moment du reveal à proprement parler. La nouvelle Audi A8 apparaît au bout d’un bras robot qui la fait voltiger dans tous les sens, alors qu’un mapping 3D est projeté dessus. Le tout dans un son et fumées et lumières de haut vol. Arrivent ensuite 2 autres A8 sur scène avec les designers qui prennent la parole pour une partie plus conventionnelle. Le show se termine avec un peu de prospective sur la marque et son futur, l’A8 étant le vaisseau amiral de la flotte, il incarne certes le style et le luxe mais aussi l’avant-garde en matière de technologie.

LA NOUVELLE AUDI A8

Après un show impressionnant était enfin dévoilée la nouvelle Audi A8. Berline grand luxe, elle embarque le top des technologies et se présente non seulement comme la plus confortable limo du marché, mais surtout comme la plus autonome.

La nouvelle Audi A8 incarne le nouveau style Audi, avec une calandre démesurée que l’on avait découverte sur le concept Prologue. Mais c’est une grande berline statutaire et c’est une Audi : pas de révolution à prévoir au niveau du style ! Elle est proposée en version classique de 5,17m de long, ou en A8L (pour limousine) de 5,30m. Elle est certes belle, mais les surprises ne sont pas à chercher du côté de l’esthétique extérieure. A l’intérieur par contre, tout à changer ou presque. La sensation d’espace est incroyable. La planche de bord est haute, rien ne vient polluer celle-ci, les boutons ont presque tous disparu, remplacer par des deux écrans (navigation/multimédia et en dessous, confort/clim). Ces 2 black panels sont invisibles quand ils sont éteints, se fondant avec la planche de bord. De même les ouïes de ventilation sont masquées derrière des trappes quand elles ne servent pas…

Les meilleures places sont à l’arrière, où les sièges massants chauffants et rafraîchissants sont maintenant complétés de repose-pieds eux aussi massants. Si, si… Le confort y est incroyable. Et ce confort ne se limite pas au cuir perforé des assises mais passe aussi par la nouvelle suspension électrique intelligente. Chaque roue est gérée indépendamment et anticipe grâce au GPS et à ses capteurs, les trous et bosses de la route.

Côté conduite, ou ce qu’il en reste, cette A8 approche du niveau d’autonomie 3 (« Eyes Off») grâce entre autre à l’intégration d’un LIDAR (un RADAR pour simplifier) pour la première fois dans une voiture de série. Jusqu’à 60 km/h elle sera par exemple autonome dans les bouchons et peut aussi se garer seule, sans personne à bord, en épi ou en créneau, sous la surveillance du smartphone de son propriétaire. L’IA entre aussi dans l’habitacle où l’A8 pourra comprendre des phrases comme « j’ai froid » et augmenter la température. Et apprendre de nouveaux tours grâce au deep learning…

Les motorisations sont à l’image du reste, haut de gamme. V6, V8, W12… Et de l’hybride en approche. Et les prix ? A partir de 90.000 euros et jusqu’à… On en saura plus en fin d’année…

Pour ceux qui souhaitent (re)voir le show, ça se passe sur le FB de Audi UK.