Nous avons rallié Avignon pour essayer le nouveau Volvo XC60 sur les routes du Lubéron, sous une chaleur imposante, mais néanmoins insuffisante à faire taire les cigales. Le XC60 est peut-être le véhicule le plus important de Volvo, et la marque fonde de grandes ambitions le concernant. Après avoir dépassé le million de XC60 vendus, les attentes sont grandes.

Un million. C’est bien le nombre de XC60 que Volvo a vendu, un cap impressionnant franchit courant avril. Du côté du marché français, l’année sera record, on le sait déjà, entre les ventes du désormais ancien XC60 et celles du nouveau, commercialisé en septembre. Ce sont près de 40.000 XC60 qui auront été vendus en France quand arrivera la rentrée. Une belle réussite. Esthétiquement il prend une petite claque depuis 2015 et la sortie du XC90, pionnier du nouveau style Volvo, mais au niveau des ventes, ça ne faiblissait pas. Charge au nouveau de prendre la suite. Plus long et moins haut que son prédécesseur, il est plus sportif au premier coup d’oeil. Au lancement ce sont 5 motorisations qui seront proposées, toutes à transmission intégrale et boite automatique ; deux essences, un T6 de 320ch et un T5 de 254ch, deux diesel avec un D5 de 235ch et un D4 de 190ch et un T8 plugin hybride de 407ch de puissance combinée (essence + électrique). Les moteurs moins puissants et les déclinaisons deux roues motrices et à boite mécanique suivront courant 2018.

Après le XC90, les S90 et V90, le XC60 ne déroge pas à la règle : il est magnifique. C’est peut-être un peu subjectif, mais vous en conviendrez, la nouvelle famille Volvo claque, modèle après modèle. Le nouveau XC60 est immédiatement statutaire, à l’image de son grand frère XC90. De sa large calandre à sa signature lumineuse en marteau de Thor, on le remarque dans ses rétros. Clin d’oeil à la culture scandinave oblige, la marque made in Sweden est fière de ses racines. La ligne générale du SUV est fluide et musclée, mais pas bodybuildée. On reste dans l’élégance, Pour privilégier l’aspect sportif, on se tournera vers les finitions R-Design. Pour rester sur l’élégance et le confort, nous allons vers la finition Inscription (et même Inscription Luxe, spécifiquement pour la France)

Une fois installé à bord, il est bien difficile de faire la différence avec son grand frère XC90. Le dessin de la planche de bord est certes différent, mais les matières et les finitions sont à l’identique, remarquables. Mention spéciale à la planche de bord en cuir surpiqué, qui assoit définitivement l’habitacle Volvo comme un des plus réussis du marché, n’en déplaise aux Allemands. Les aérateurs sont parfaitement intégrés au dessin de celle-ci, et au milieu de la console centrale trône un écran vertical de plus de 12 pouces de diagonale, tel un iPad Pro. L’écran partage avec l’iPad la fluidité et la qualité d’affichage de la tablette d’Apple. Les commandes filent sous les doigts et le bouton physique, tel le bouton menu de la tablette californienne, permet à tout instant de revenir à l’écran d’accueil. Impossible de parler de l’habitacle sans aborder les sièges, plus confortables qu’un fauteuil club et surtout bien plus réglables. Et massants. Et chauffants. Et ventilants. (un peu bruyamment, s’il fallait pinailler). On en oublierait presque l’essentiel, mettre le contact.

Nous sommes donc à bord de notre modèle d’essai doté du puissant moteur D5, 4 cylindres diesel de 235ch qui propulse le XC60 à 100km/h en 7 secondes. Ce moteur dispose d’ailleurs d’une arme presque secrète car un peu technique : Power Pulse. Derrière ce nom de mixeur de cuisine se cache en réalité un compresseur, qui permet de réduire le temps de réponse du double turbo. C’est assez efficace, mais à bas régime nous avons constaté qu’il subsiste toujours un petit décalage entre l’appui pédale et la réponse du moteur. Rien de bien méchant, d’ailleurs, le XC60, alors même qu’il dispose de 235ch, incite plus à la balade qu’à l’attaque. Même réglé en mode Sport, il reste très typé confort et prend un roulis certain dans les enchainements de courbes. Rien de dramatique, mais la sportivité n’est pas dans son caractère. Il faudra essayer un R-Design qui dispose d’un châssis plus sportif pour se faire une idée définitive sur ce point.

Impossible d’essayer une Volvo en 2017 sans tester les fonctions d’assistance au conducteur. Avec la feuille de route qui est celle de Volvo sur le volet sécurité, à savoir, « plus aucun mort ou blessé grave dans une Volvo à l’horizon 2020 ». Et comme nous avons passé un peu de temps dans les bouchons sur la rocade pour sortir d’Avignon, nous avons testé le système Intellisafe Pro, qui regroupe le régulateur adaptatif et le Pilot Assist pour maintenir le véhicule à son allure et au milieu de sa voix, sans que l’on n’ait rien d’autre à faire que conserver une main sur le volant. Le XC60 s’occupe du reste. Direction, accélérateur, freinage, redémarrage… C’est simple et souple, deux appuis sur les commandes au volant et on passerai presque la main à l’auto. En parallèle, le véhicule surveille ce qui se passe autour, réagissant au besoin si l’on venait à dériver de notre file ou dans le cas d’une collision arrière. Nous n’avons malheureusement pas pu tester ce système… La liste des aides à la conduite et à la prévention des accidents est trop longue pour être vue en détail ici, mais en un mot, sachez que Volvo ne faillit pas à sa réputation et dote son XC60 de tout ce qui existe actuellement dans le domaine.

Confort et sécurité, des classiques chez Volvo. Mais n’oublions pas l’esthétique, le XC60 est splendide. Dehors comme dedans, c’est un carton plein. La montée en gamme est visible et évidemment, se monnaie au moment d’aborder la fiche tarifaire. Le plus « petit » XC60 au moment du lancement, en 190ch boite mécanique à 6 rapports et transmission intégrale en finition Momentum se négociera à partir de 46.900 euros. En montant en gamme, notre modèle d’essai coute lui 65.000 euros, sans compter quelques options supplémentaires qui font monter l’addition à plus de 76.000 euros. La note est salée, mais Made in Sweden. Ca change un peu.

.

.

Pour en savoir plus sur le Volvo XC60.