Polette… c’est le surnom donné par Pierre Wizman à son associée Pauline Cousseau. Ces deux jeunes entrepreneurs ont cofondé en 2011 à Shangaï leur entreprise (avec 2000€ en poche..) dont l’objet est de vendre des lunettes en ligne, à un prix qui ne va pas faire plaisir aux opticiens traditionnels…

Polette casse la chaine d’intermédiaires et contrôle tout, de la conception à la fabrication, des montures aux verres, y-compris correctifs, depuis leurs usines chinoises. Un an après son lancement, l’entreprise gagne déjà 2 millions d’euros…

C’est aujourd’hui plus de 2.5 millions de paires et 57 millions de chiffre d’affaire annuel qui est réalisé par Polette qui ouvre son showroom à Paris, au 91 rue de Rivoli, après ceux d’Amsterdam, Utrecht et Djakarta, avant d’investir l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et Londres…

Plus de 1200 montures, 5 catégories de verres et 28 options de teintes y sont disponibles, soit exposées dans le magasin, soit commandables en ligne, à partir de 20€