Il y a quelques temps, nous vous avons parlé du nouveau robot aspirateur de chez Dyson, le 360Eye. Une personne a même eu la chance de le gagner en remportant notre concours en collaboration avec Dyson. Apres quelques semaines d’utilisation, il était temps maintenant de vous faire un retour sur ce produit et vous proposer un test complet de la bête.

Petit rappel. Dyson c’est quoi? Ou plutôt c’est qui? James Dyson est un ingénieur qui, un jour, en a eu marre du manque de performances de son aspirateur dans le temps et a décidé de le démonter pour comprendre le problème. En se basant sur un système cyclonique qu’il a croisé dans une scierie, James se lance dans la conception de 5127 prototype pour aboutir 5 ans plus tard au premier aspirateur sans sac.

Aujourd’hui Dyson c’est 1000 ingénieurs qui bossent sur des produits aussi variés que des sèche-cheveux, des ventilateurs sans pale, des systèmes d’éclairage et une vingtaine d’aspirateurs sans sac, dont le tout nouveau-né robot aspirateur 360Eye que l’on va tester ici.

Présentation

Les robot aspirateurs, tout le monde connait aujourd’hui. Des petits engins ronds (pour la plupart) relativement plats, qui se baladent partout dans votre demeure pour aspirer les petites impuretés. Parce que, soyons clair, ces aspirateurs, de par leur taille, et leur petite capacité de réservoir,  ne vont pas faire le gros du ménage. Ils sont surtout là pour donner un petit coup d’aspiration et non pas pour remplacer un véritable aspirateur traîneau, par exemple.

Pour commencer, le 360Eye est tout simplement beau. Finition exemplaire, matériaux de qualité. Même en plastique, la couleur lui donne un aspect métallisé de belle facture. L’intégration du réservoir est sans reproche. Tout est parfaitement ajusté. Comme à leur habitude Dyson sait faire dans le beau et différent.

Dyson n’ayant jamais fait comme tout le monde, il en va de même pour le 360Eye. Le robot est bien plus petit que ses concurrents, avec seulement 23 cm de diamètre (contre 35 pour certains modèles de la concurrence), il est réellement tout petit et lui permet de passer dans des endroits exigus. Mais il compense son diamètre par une hauteur conséquente de près de 15cm contre environ 9cm pour la concurrence.

Ce qui peut poser un premier soucis, si vous avez des meubles pas très hauts. Il pourrait avoir du mal à passer en-dessous, voire se coincer complètement.

Dans ses entrailles, le petit moteur cyclonique Dyson V2, peu encombrant mais tout de même très puissant.  Bardé de capteurs infrarouges, le 360Eye est également surmonté d’une caméra scrutant à 360 degré (le fameux Eye) qui lui permet de filmer la pièce dans sa globalité, afin d’en obtenir les caractéristiques. Il va ensuite observer en permanence et interpréter constamment son environnement.

Ses capteurs lui permettent de détecter les obstacles afin qu’il ne se prenne pas les murs.Grâce à des capteurs situés en dessous, il gère également les dénivelés et ne tombera pas dans les escaliers.

Le compartiment à poussière est situé derrière. La hauteur conséquente du 360Eye est également dû au système de filtration multicyclonique située justement dans le réservoir.  Un simple bouton suffit pour le désolidariser du robot.

Ensuite un couvercle, qui se retire très simplement, préserve les poussières à l’intérieur.

Sous la machine, deux grosses chenilles lui permettent de se déplacer sur n’importe quelle surface sans glisser, mais également de monter de petits obstacles, telle une toute petite marche entre deux pièces, un gros tapis…

Une brosse rotative sur toute la longueur lui permet de  couvrir une plus grande surface au sol à chaque passage et ainsi de faire l’impasse sur des brosses latérales comme on peut les trouver chez la concurrence. Cette brosse est composée de poils en nylon pour décoller la poussière dans les moquettes et tapis, et des filaments en fibre de carbone pour enlever la poussière fine des sols durs.

Utilisation

Avant toute chose, il faut charger la bête. Le chargeur est assez original mais pas très esthétique. Contrairement à l’appareil. Deux plaques perpendiculaires à placer contre un mur. L’une possède les contacts pour recharger l’appareil, l’autre des carrés noirs qui permettent au 360Eye de les repérer dans son environnement lorsqu’il à besoin de retourner tout seul se recharger.

Petit détail, le câble électrique peut se brancher à droite ou à gauche, en fonction de l’emplacement de votre prise murale.

Posez l’appareil sur la partie horizontale et il commence à se charger. Le chargement complet se fait en moins d’une heure. Un affichage lumineux sur le dessus de l’appareil vous informe du niveau de chargement de la batterie.

Une fois que l’appareil est chargé, il faut l’appairer avec votre smartphone. Oui, le 360Eye est piloté par l’application Dyson Link. Un application générale qui vous permet de piloter tous les appareils connectés de la marque.

Une fois la procédure d’appairage (relativement simple et rapide) l’appareil apparaît sur votre application et plusieurs options vous son proposées.

  • Programme: permet de programmer les cycles de nettoyages hebdomadaires de votre aspirateur
  • Activité: donne accès aux détails de l’activité du robot, le temps d’aspiration, la surface nettoyée et un plan de son cycle
  • Guide produit: le manuel d’utilisation en ligne
  • Réglages: permet de régler les paramètres de votre robot tel que le nom, les notifications..

L’application est telle qu’on les aime, simple, efficace. Épurée à souhait, on n’est pas englué dans trop d’informations. On veut faire telle ou telle chose, deux clics suffisent et c’est parti. Lancer un cycle de nettoyage? ouvrez l’application, appuyez sur le bouton, et c’est parti. Si on veut plus d’informations, on va la chercher, mais elle ne nous inonde pas la vue.

Le lancement manuel d’un cycle d’aspiration se fait via l’application mais également directement sur le robot, grâce au gros bouton surmontant l’appareil. L’affichage lumineux est le même sur le robot que sur l’application.

Vous avez la possibilité de choisir deux modes d’aspiration, puissant ou silencieux. Dans le premier cas, la puissance, et donc le bruit, est conséquent, et la batterie se décharge plus vite. Dans le deuxième cas, l’aspiration est suffisante pour un nettoyage journalier, le bruit moins fort et la batterie consomme moins, bien évidemment.

Autant vous prévenir tout de suite, un Dyson reste un Dyson. Même dans le mode silencieux… ça fait du bruit!

Avant de l’envoyer  à la découverte des lieux, il faut prendre des précautions. Un Dyson aspire fort, très fort. Il faut prendre soin de retirer les câbles qui traînent par terre, les rideaux qui trainent à même le sol, les tapis fins, pour ne pas qu’il se retrouve coincé à vouloir avaler tout et n’importe quoi.

Un fois le lancement initialisé, le voilà qui quitte sa base et commence son petit bout de chemin dans toute les pièces. Et là on apprécie son faible encombrement. Le 360Eye passe partout, fait le tour des meubles, passe et repasse. Résultat: il fait très bien son boulot, les pièces sont propres, même dans les coins de la pièce ou les angles des meubles.

Sa camera lui filmant son environnement en permanence, cela lui permet de reconnaître les lieux et d’effectuer les prochains cycles plus rapidement. C’est impressionnant de le voir rouler à tout allure vers un mur et ralentir juste avant. Comme s’il « voyait » tout.

L’autonomie est largement suffisante pour un appartement de 50m2, pour peu que vous soyez en mode silencieux. En puissance maximum, 20m2 ont été le maximum parcouru. Et surtout le bruit est beaucoup trop présent, voire dérangeant. Alors qu’en mode silencieux il sait se faire discret (ça reste un Dyson tout de même…)

A la fin de son cycle, le 360Eye s’arrête et une notification est envoyée sur votre smartphone pour vous prévenir qu’il a fini de travailler. S’il est à court de batterie, vous recevez une notification également, et il part tout seul à sa base pour se recharger. Même chose s’il est bloqué pour quelque raison que ce soit, une notification vous préviendra.

Parmi les points négatifs, on retiendra qu’il a parfois beaucoup de mal à retrouver sa base.. même à moins d’1 mètre. De même, il lui arrive de passer beaucoup de temps sous un meuble, on se demande parfois ce qu’il reste encore à aspirer! Peut être une histoire de luminosité insuffisante?

Comme nous l’avions imaginé, la table basse étant trop juste en hauteur, le 360Eye s’est coincé en voulant s’y aventurer. Une notification sur votre smartphone vous prévient et en rentrant de vos courses, il vous attend, là, coincé sous la table basse à attendre que vous le délivriez.

Laisser trainer un tapis relativement fin et si par malchance le 360Eye passe dessus par un des coins, il sera aspiré. Dans ce cas, il se coincera dans le conduit d’aspiration et une jolie notification rouge vous informera qu’il a un soucis.

L’application permet également de voir sous forme de plan, le parcours et la surface couverte par le robot. Le chemin parcouru est très impressionnant. La surface est affichée en bleu et le chemin parcouru en trait blanc. On peut également voir la façon dont le robot quadrille la surface grâce aux informations filmées par la camera.

Entretien

Le réservoir est assez grand pour une aspiration quotidienne. Si vous avez programmé un nettoyage journalier, il vous suffira de vider le réservoir à la fin de la semaine.

D’un simple appui sur le bouton près de la caméra, le réservoir se désolidarise du robot. Il suffit ensuite d’enlever le couvercle et de vider le réservoir.

De même la brosse sous le robot peut s’enlever afin de la nettoyer de la poussières et autres cheveux venus s’y enrouler.

Conclusion

Le Dyson 360Eye est un gadget comme on les aime, nous les geeks. Comme tous les robots aspirateurs, il ne fera pas le gros du boulot à votre place, ne rivalisant pas avec un aspirateur classique et vos petits bras musclés. Mais son boulot quotidien rendra bien des services permettant ainsi de rentrer et voir un chez soi tout propre.

On a aimé son encombrement mini, sa qualité de fabrication (Dyson, quoi!) et d’aspiration. Les éléments détachables sont ajustés parfaitement, et le nettoyage se fait rapidement et facilement.

L’aspiration est impressionnante et le résultat est net et sans bavure: c’est propre! Même en réglant le niveau d’aspiration sur « silencieux », les pièces sont nettoyées, propres et l’autonomie suffisante pour faire le boulot dans plus de 50m2.

En revanche, on a moins aimé son encombrement en hauteur qui pourra poser des soucis si vos meubles sont trop bas. Mais également sa tendance à avaler certains tapis fins et ses problèmes de vue lorsqu’il est près du chargeur mais qu’il ne le voit pas.

Le Dyson 360Eye est disponible chez Dyson mais également chez d’autres distributeurs au prix de 1200€