Un VPN, kezako ? Virtual Private Network, cet acronyme peut paraitre barbare mais, en réalité, c’est un petit outil que chacun peut facilement (et devrait toujours) utiliser pour pouvoir se balader sur internet sans risque et sans restriction.

Le VPN permet d’éviter de se faire voler ses informations, photos et autres quand on fait du shopping en ligne ou qu’on poste des souvenirs sur les réseaux sociaux par exemple et cela qu’on utilise une connexion privée ou publique. Et il permet aussi d’aller au-delà des limites qu’internet peut parfois nous fixer ! Par exemple, vous est-il déjà arrivé de ne pas pouvoir regarder le dernier épisode de votre série préférée ou écouter le dernier tube de Lady Baba parce que « ce contenu n’est pas disponible pour votre pays » ? C’est là que votre super VPN Phantom peut faire croire à votre ordi (tablette ou autre) que vous êtes dans le pays de votre choix et vous permettre ainsi de regarder et écouter ce que vous voulez, sans limite géographique.

Comment savent-ils où je me trouve ?
Les sites Web savent exactement où vous êtes parce que vous leur avez dit – jusqu’à un rayon de quelques centaines de mètres environ. Votre communication en ligne est composée de paquets de données qui fonctionnent comme une série de cartes postales qui contiennent votre adresse d’expéditeur… et donc de vous restreindre le cas échéant.

Comment puis-je contourner ces restrictions ?
Le moyen sans doute le plus simple est d’utiliser un VPN (Virtual Private Network) ou un proxy VPN pour faire en sorte que vous vous connectiez d’un endroit « autorisé ».
Un proxy VPN colle un avis de renvoi sur chaque paquet de données, ce qui vous permet de transférer ce message à votre appareil à partir d’un emplacement approuvé. C’est souvent suffisant, mais pas toujours.
Avira Phantom VPN va encore plus loin en prenant chaque paquet de données et en le plaçant dans un paquet sécurisé et chiffré comme le courrier recommandé. En plus de choisir votre propre emplacement virtuel, votre message est dans une enveloppe chiffrée et sécurisée dont le contenu est sécurisé et privé.

Voici différents exemples dans lesquels le VPN Phantom se montre très utile :

Passons au concours. Nous allons pouvoir vérifier si vous avez compris l’intérêt du VPN Phantom d’Avira… 😉

Regardez attentivement ces 2 images et dites-nous, pour chacune, lequel des deux personnages utilise le VPN Phantom ? (attention, il y a peut être un piège… ou pas…)

Indiquez vos réponses (Ex : A-B) dans l’ordre avec un petit mot sympa et le hashtag #AviraPhantomVPN en commentaire et nous tirerons au sort d’ici la fin de la semaine l’heureux gagnant qui pourra se connecter derrière un VPN Phantom Avira pendant un an (simultanément  sur plusieurs systèmes d’exploitation et autant d’appareils que vous souhaité) d’une valeur de plus de 95€.

A vos claviers !