Après un King of Fighters XIII plutôt bon mais toujours en 2D, SNK se devait de relever le défi du passage à la 3D (surtout après un KoF Maximum Impact raté). King of Fighters XIV a d’ailleurs essuyé pas mal de critiques depuis sa présentation l’année dernière et il me tardait de le tester pour me faire un avis. Retrouve-t-on le dynamisme et l’ambiance des premiers épisodes sur NEO GEO ?

C’est tout l’espoir que je nourris en insérant le disque dans la console. C’est d’ailleurs une exclusivité PS4 donc si vous le voulez il faudra vous en acheter une ou trouver un pote pas loin.

Depuis l’annonce, SNK a su faire monter la sauce en distillant plusieurs vidéos montrant les différentes équipes présentes ainsi que des phases de gameplay (vidéos dispo ci-dessous) :

 L’impatience ayant atteint son maximum il est temps d’y jouer. Au démarrage j’aurai aimé retrouver l’animation de la NEO GEO ou tout du moins celle de SNK mais passons car ce n’est pas du retrogaming mais du fight version 2016 !

Attaquons par le sujet qui fâche, celui des graphismes car il faut bien le dire tout est bon dans ce KoF XIV mais les graphismes auraient mérité un traitement à la Street Fighter V mais au final ce n’est pas si gênant que ça car KoF XIV a bien d’autres choses à proposer et s’en tire plutôt bien. Tous les personnages jouables n’ont pas eu le même soin lors de la réalisation. On retrouve la même inégalité également pour les décors. Du coup on côtoie le très bon comme le moyen (tout du moins pas du niveau d’une PS4).

On n’y prête pas attention quand tout est en mouvement car l’animation est top mais en image statique (comme dans cet article)  on peut être plus critique. Les cheveux font parti des éléments qui montres les limites techniques car pour certains perso c’est très bien réalisé alors que pour d’autre il y a de l’aliasing (effet escalier). Pour les différents costumes c’est la même chose mais globalement c’est beau et c’est ça l’essentiel.

Passé ce volet graphismes concentrons-nous sur le cœur de King of Fighters XIV car comme dit l’expression : « l’habit ne fait pas le moine ». Street Fighter V nous l’a d’ailleurs montré par le passé, on peut être beau mais un peu creux ou du moins manquer de contenu. Je vous invite à relire mon test ici pour vous en rendre compte. Street Fighter V était beau mais sans mode histoire digne de ce nom et globalement un peu vide.

King of Fighters a visiblement appris des erreurs de son concurrent et a inclus un mode histoire des grâce a des cinématiques bien réalisées vous occupera une bonne heure. C’est peu me direz –vous mais il vous faudra le terminer avec tous les trios disponibles. Quand on sait qu’il y en a 24 il y a de quoi faire pour ce mode histoire. Ce qui m’amène à dire que la aussi KoF XIV a appris des déboires de SFV en proposant beaucoup de personnages jouables dès le début. Il y a en effet 50, ce qui vous laisse largement le choix 😉

Toujours au niveau du contenu, au gré de vos victoires et différentes réalisations vous obtiendrez des bonus (sans parler des trophées Playstation) comme des titres, des cinématiques, des illustrations  ou des images d’anciens KoF. Le bonus pour un fan de SNK et de King of Fighters aurait été d’intégrer un des anciens KoF en 2D, une sorte de clin d’œil pour ravir les fans. Qui sait, il y en a peut-être un bien caché ? A suivre…

Beaucoup de modes de jeu sont disponibles dont un VRAI mode histoire avec des cinématiques bien réalisées (même si un mode Arcade complet aurait pu être ajouté). Pas comme dans Street Fighter V où il a fallu attendre des mois pour qu’un tel mode apparaissant en téléchargement supplémentaire. Dès le menu principal on sent que le menu est copieux. Il y a comme cité précédemment le mode histoire mais aussi un mode versus (avec du 3V3 et 1V1). A cela s’ajoute l’entrainement, les missions (défis, contre la montre, survie), le mode Online (très complet j’y reviendrai) ainsi que les bonus pour admirer tout ce que vous avez gagné (images, cinématiques etc.). Pour terminer, soulignons un tutoriel qui fera de vous le King of Fighters !

Cela nous amène au gameplay qui est très dynamique et rempli de Combo qu’il faudra apprendre même si les habitués retrouveront vite leurs marques. En effet, les coups n’ont pas trop changés et les enchaînements respectés. Ajoutez à cela, des « Rush » qui rendent accessible le jeu aux novices malgré tout, rassurez-vous. En appuyant frénétiquement sur la touche « Carré » on pourra effectuer des coups visuellement sympas.

Cela séduira les moins experts mais cela ne sera pas suffisant pour battre un expert rompu aux techniques de King of Fighters (et qui maîtrise le « Guard cancel »). De plus, SNK a magnifié cette prise en main experte grâce aux Cancel justement. Ils permettent d’annuler un super coup en cours pour y ajouter un ULTRA. C’est tout bonnement hallucinant par contre il faut arriver à suivre au niveau de la manette car il n’est pas rare de devoir faire 2 x 180° au stick. Enfin, mention spéciale pour la compatibilité avec tous les « Arcade sticks » PS3/PS4. A vous les matches de KoF dignes des bornes d’arcade !

Dans le déroulement, les matchs sont punchy avec des effets visuels qui ponctuent les enchaînements réussis. L’affrontement s’effectue en face à face comme on le voit dans la plupart des jeux de bastons du moment. On peut courir en avant et faire un saut en arrière ce qui évitera de tout le temps sauter comme on le voit dans d’autres jeux de baston. Même les sauts ont conservés plusieurs niveaux. Une touche pour faire une roulade d’esquive est aussi dispo via la touche R1 (et vous rendra bien service). Rassurez-vous tous les contrôles sont paramétrables. Ainsi, KoF XIV semble rassurer ceux qui connaissent la License depuis des années mais arrive à séduire des nouveaux joueurs à la recherche de fight !

Mention spéciale au mode en ligne qui est plutôt bien fait et complet. Premier constat on attend moins longtemps avant de faire un matche que dans Street Fighter V. Plusieurs salles sont disponibles et vous prenez place dans un des modes de jeux disponibles à cet endroit. On peut choisir d’affronter des combattants de sa zone mondiale ainsi que d’autres options au choix. Notez que si la connexion est défaillante, le match va lagguer. C’est assez rare et globalement on peut enchaîner les matchs trop de soucis. Toujours dans le mode en ligne on peut se contenter de regarder des matchs pour profiter du spectacle ou étudier les techniques d’un futur adversaire. C’est aussi une façon d’attendre pour « prendre la gagne ».

Enfin, le menu Playstation Store qui promet sans doute du contenu supplémentaire (tenues surtout) n’est pas encore disponible. Espérons que cela soit corrigé rapidement mais en attendant il y a de quoi faire en termes de combat et de bonus à débloquer.

En résumé, King of Fighters XIV est bien mieux qu’on aurait pu le craindre. Il est même top ! Il propose une excellente alternative à Street Fighter V avec bien plus de contenu et de punch. Les matchs sont dynamiques et vraiment plaisants à jouer. Mention spéciale aux matchs par équipe de trois assure une variété de jeu et de style.  Certes, le style graphique cotie le très bon et le moyen mais « qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse ». Il n’est pas le plus beau des jeux de combat du moment mais assure au niveau du contenu et du plaisir de fight avec des animations et des cinématiques sympa.

Et vous, quel est votre jeu préféré de baston préféré en ce moment ?

Note globale de King of Fighters XIV sur PS4 : 15/20

J’ai aimé

J’ai moins aimé

  • Graphismes plus jolis que prévu
  • Nombre de perso dispo (50 !)
  • Nombre d’arènes (19 !)
  •  Mode on-line
  • Nombre de mode jeu
  • Techniques de jeu accessibles
  • Stick arcade compatibles (patch à tel)
  • Animation
  • Design moins percutant que SFV
  • Aliasing sur certains perso
  • Certains niveaux légers graphiquement
  • Des enchaînements très techniques
  • Peu de clins d’œil aux « nostalgeek »

Pour plus d’informations, faites un tour sur les site suivants : www.snkplaymore.co.jp/us/games/kof-xiv/ et kofxiv.deepsilver.com/fr.html

Pour vous le procurer ce très bon KOF XIV, il est disponible en version boite (costume de Kyo inclus en DLC) ou sur le Playstation Store en dématérialisé.

Gouaig