La Boost Energy League d’adidas, la compétition de running où s’affrontent par équipes les quartiers de Paris a vu sa finale à l’INSEP hier livrer son verdict : Après sa seconde place l’an dernier, c’est cette année la team #BoostSentier qui remporte la victoire

PG9A5692

Il y a un an jour pour jour à la Grande Halle de La Villette, Teddy Riner avait couronné la team #BoostBastille après une finale exceptionnelle. Cette année, après 11 mois de compétition sur le bitume, lors de défis et sur les réseaux sociaux, la finale avait lieu dans l’antre magnifique et haute en symbole de l’INSEP. Les 11 équipes composées de 40 runners arrivaient accompagnées de leurs fans, pour un total de plus de 1000 personnes sur place. L’ambiance montait d’un cran avec le défilé des équipes de supporters rivalisant d’ingéniosité pour porter haut les couleurs de leur équipe.

PG9A6239

La finale commençait alors par un défi Runner Ball où s’affrontaient les équipes 1 à 1 sur 4 tours du vélodrome… Mener ou suivre, les stratégies s’affinaient au fur et à mesure des runs, car on ne pouvait doubler son adversaire que sur les courtes lignes droites du vélodrome. Un format très original pour une épreuve très réussie, remportée par #BoostSentier devant #BoostBatignolles.

Venait ensuite le grand relais des 40 coureurs de chaque équipe sur un tour de 360 mètres… Remporté là aussi par #BoostSentier, devant #BoostPigale.

Le reste des points était apporté par le de?fi social (en faisant gagner des points a? son e?quipe en lui apportant son soutien sur Twitter) où la victoire est revenue à #BoostBirHakeim, devant #BoostSentier.

PG9A6420

Au final de la finale, la victoire revient donc à la team #BoostSentier, qui grave son nom au palmarès de la deuxième édition de la Boost Energy League. Avec la Boost Energy League, adidas a réussi à transformer le running en sport collectif et presque sympathique. Belle performance !