Il y a tout juste 1 mois, je m’en allais en vacances vers une destination prisée par pas mal de monde : le Canada. Aujourd’hui, j’ai décidé de partager avec vous une partie de ce que j’ai pu vivre et pu découvrir durant mon voyage dans l’ouest canadien car ce fut une expérience inoubliable.
Rien de mieux que de découvrir un nouveau pays, une autre mentalité, de nouveaux paysages, une autre façon de vivre.
Le Canada est réputé pour ses paysages époustouflants, ses montagnes à n’en plus finir mais pas que !
C’est un pays ou il fait bon vivre, certes, mais c’est surtout un territoire ou il est très facile de s’y intégrer.
D’ailleurs, près de 80% des expatriés déclarent n’avoir eu aucun problème d’intégration. Pour y être resté près de 2 semaines, j’ai très vite compris pourquoi…

PREMIERE ETAPE DE MON SEJOUR : LA VILLE D’EDMONTON.
Edmonton est la capitale de l’Alberta, l’une des dix provinces composant le Canada.
Peu connue des Français en général, la ville d’Edmonton est la deuxième plus grande ville après Calgary avec environ 812 000 habitants recensés en 2011. On y parle très peu le français ou alors c’est du québécois donc exercez vous en anglais avant de poser les pieds sur le territoire 🙂

12239512

Avant mon arrivée à Edmonton, j’avais une petite appréhension par rapport au climat réputé dur en hiver.
J’ai eu la chance de partir fin août. Le soleil était au rendez-vous mais les températures parfois extrêmement fraîches le matin.
En journée, ça se réchauffe un peu mais sans dépasser les 23 degrés. D’ailleurs, la température moyenne relevée à cette période est de 16.6 degrés. Cela vous laisse une petite idée de ce que peut être un été au Canada.

Heureusement, pour me réchauffer, je courais à droite à gauche pour visiter la ville qui me proposait plein d’activité et surtout de très belles choses à découvrir.

Le West Edmonton Mall qui est incontestablement, le plus grand centre commercial du territoire canadien avec une surface de 500 000 m2. A l’intérieur, c’est tout juste énorme, près de 800 magasins et 130 restaurants. Ajoutés à cela, une patinoire en plein milieu du centre commercial, un parc d’attraction pour les enfants (Galaxyland), un Water Park et même un casino.
Croyez-moi, prévoyez au moins la journée pour faire tout le mall et ses galeries marchandes

En ville, il est indispensable d’aller visiter le Palais de la Législature qui ouvre ses portes au public à certaines heures de la journée. On vous y explique le fonctionnement des divers niveaux de gouvernements, du rôle du Lieutenant-gouverneur, du Premier ministre et des Membres de l’Assemblée législative.
Vous avez également le square Winston Churchill ou se dresse l’Edmonton City hall et le très célèbre jardin botanique Muttart Conservatory.
Il y a bien évidemment beaucoup d’autres lieux à visiter mais vous l’aurez bien compris, je vous énumère ceux que j’ai pu voir.

Au niveau des transports en commun, il n’est pas si simple de se déplacer à Edmonton si vous n’êtes pas véhiculé. En effet, le métro ne dessert qu’une partie de la ville avec une seule rame de quinze stations. C’est clair que vous n’allez pas vous perdre avec ça ! Par chance, j’avais une voiture et j’ai pu ainsi faire le tour de la ville.

mapa-metro-edmonton

Ce qui caractérise Edmonton des autres agglomérations canadiennes, est vraisemblablement la multitude de parcs forestiers en plein milieu de la ville. Il y a énormément d’espaces verts aménagés pour les joggers, cyclistes et autres sportifs. Vous pourrez même y promener votre chien qui se réjouira de toute cette verdure.
Voici quelques photos des parcs que j’ai pu visiter :

Mais le parc qui reste le plus célèbre et le plus prisé des touristes, est incontestablement celui du Fort Edmonton Park qui se trouve à quelques kilomètres du centre ville en voiture.
Le parc est une reconstitution des différentes périodes qu’a connu Edmonton. On y trouve des répliques de différents villages, une locomotive qui vous fait le tour du parc, des calèches et mêmes des indiens faisant mine de travailler.
Malheureusement, je ne pourrais pas vous en dire d’avantage sur le parc car le jour ou je m’y suis rendu, il était fermé. 🙁

Un autre parc, bien connu pour ses troupeaux de bisons, est celui du Elk Island National Park qui se trouve à 45 minutes d’Edmonton en voiture. Je n’ai pas pu y aller par faute de temps.

En période de fortes chaleurs, ce qui n’a pas été trop le cas pour moi, vous avez la possibilité de vous rendre à certaines plages qui se situent aux alentours de la ville.
Ce ne sont véritablement pas de vraies plages mais des lacs réaménagés pour la baignade ou la bronzette comme celles de Wabamun Lake et Alberta Beach.

Après avoir visité Edmonton, il était temps pour moi de prendre la route et de me rendre à des lieux qui m’étaient encore inconnus comme Jasper, Lake Louise, Banff, Calgary … Mon Road trip commençait bel et bien et de fort belle manière puisque je devais m’arrêter aux Miette Hot Springs.

DEUXIEME ETAPE : LES SOURCES THERMALES MIETTE

Situées à quelques kilomètres de Jasper, il était donc inconcevable de ne pas m’arrêter aux fameux Miette Hot Springs, ces célèbres sources thermales réputées être les plus chaudes des rocheuses canadiennes avec une température à 54 °C.
Pour y arriver, il a fallu traverser la petite ville de Hinton ou je m’y suis arrêté pour y passer la nuit.

map

Le lendemain matin, gonflé à bloc, je carbure pour aller aux sources thermales car je n’avais pas de temps à perdre. Après une bonne heure de route, me voilà enfin prêt à piquer une tête ! J’enfile mon maillot de bain et hop! Moment de relaxation garanti avec une eau à 40 °C.
Quant au cadre, il est tout juste idyllique :

TROISIEME ETAPE : LE PARC NATIONAL DE JASPER

Après cette petite aparté à me détendre et me à relaxer, je reprends la route pour Jasper, le plus grand des parcs nationaux canadiens avec une superficie de plus de 10 800 km2.
Montagnes, lacs, cascades sont les principaux paysages naturels que vous pouvez observer à Jasper. Le parc s’étend sur tellement d’hectares que vous devez y camper pour pouvoir passer une ou plusieurs nuits.
J’en profite donc pour admirer le paysage tout en conduisant. Il ne faisait pas très beau, durant tout le trajet, il n’a fait que de pleuvoir, une petite pluie fine alternée d’éclaircies de temps à autres.
Voici quelques photos que j’ai pu prendre :

QUATRIEME ETAPE : LE LAKE LOUISE

Je continue ma route et j’arrive à ce que je pourrais appelé la petite merveille de la journée : le Lake Louise.
Considéré comme le joyau du Canada, le lac s’étend sur deux kilomètres avec une superficie de 80 hectares pour une largeur de 500 mètres.
Vous pouvez vous y promener sur le long des bords et même faire du canoë. Comptez cependant 50 Dollars pour une heure de canoë, c’est un peu cher mais ça vaut le détour !

Il était prévu que je reste une nuit à l’hôtel Lake Louise Inn pour pouvoir rependre la route le lendemain matin pour Calgary en passant par Banff.
Concernant l’hôtel rien à signaler, le personnel très agréable et l’accueil chaleureux.
Vous pouvez garer votre voiture juste en face de l’hôtel, le parking est gratuit.
A l’intérieur de l’hôtel, près du lobby, vous avez une piscine ainsi qu’un jacuzzi pour vous détendre. Quant à la chambre, elle est plutôt correcte et spacieuse.

CINQUIEME ET DERNIERE ETAPE : LES VILLES DE BANFF ET CALGARY

Voilà, mon Road trip s’achève bientôt, j’ai voulu voir de magnifiques paysages et j’ai été servi. Il ne me reste plus qu’à reprendre la route pour Edmonton en faisant, dans un premier temps, un petit détour par Banff, petite ville qui se trouve dans le sud des montagnes rocheuses et Calgary, dans un second temps.

Je n’ai malheureusement pas eu le temps de visiter le parc national de Banff et son fameux Lac Moraine. D’ailleurs, il fera l’objet de ma prochaine visite au Canada !
Quelques heures plus tard, je m’éloigne de Banff et de ses montagnes pour aller à Calgary, première grande ville de l’Alberta, destination bien connue entre autre pour ses sports d’hiver.
Après avoir sillonné la ville une partie de l’après midi et à faire du shopping, je retourne à mon hôtel pour me reposer et reprendre des forces.
Le lendemain, au bout de trois heures de route, j’arrive enfin à Edmonton. Epuisé mais ravi de ce que j’ai pu découvrir, je me suis aussitôt mis en tête de revenir l’année prochaine pour m’en remettre plein les yeux.

20150829_112844