Aujourd’hui sort La French, le polar musclé de Cédric Jimenez qui retrace l’affrontement à la fin des années 70 à Marseille du Juge Michel et du parrain de la French Connection Gaëtan Zampa. Une véritable performance de Jean Dujardin et Gilles Lellouche. Le film et très réussi et se dote en plus d’une superbe bande originale que vous allez même pouvoir gagner.

LAFRENCH120_GENERIQUE

Marseille. 1975. Pierre Michel, jeune magistrat venu de Metz avec femme et enfants, est nommé juge du grand banditisme. Il décide de s’attaquer à la French Connection, organisation mafieuse qui exporte l’héroïne dans le monde entier. N’écoutant aucune mise en garde, le juge Michel part seul en croisade contre Gaëtan Zampa, figure emblématique du milieu et parrain intouchable. Mais il va rapidement comprendre que, pour obtenir des résultats, il doit changer ses méthodes.

Bande annonce :

Une des affaires les plus retentissantes de la fin des années 70 / début des années 80, l’affrontement du Juge du grand banditisme Pierre Michel et du parrain et boss de la French, Gaétan Zampa et son dénouement sanglant est librement portée à l’écran par Cédric Jimenez.

_mg_4354

Le réalisateur de Aux Yeux de Tous s’entoure d’un casting plus que lourd en confiant les deux rôles principaux à Jean Dujardin (le bon) et Gilles Lellouche (la brute et le truand). Eux-mêmes très bien accompagnés par Céline Sallette, la femme du Juge Michel et Mélanie Doutey, la femme de Tany Zampa. Le casting s’étoffe aussi de seconds rôles forts, à l’image de Benoît Magimel en truand « chemise ouverte chaine en or qui brille », Moussa Maaskri, habitué des rôles musclés dans les polars français, ou de Guillaume Gouix, un des seuls flics intègre que l’on croisera à Marseille. Les acteurs sont impeccables, Dujardin et Lellouche offrant des compositions de haute volée dans leurs rôles respectifs. Gilles Lellouche est tout bonnement incroyable dans son rôle de Zampa, avec tout ce qu’il faut de jeu de regard, d’épaules et de mâchoire pour faire vivre son personnage.

_mg_9583

Cédric Jimenez livre un grand polar d’époque juste, dur, musclé, avec ce qu’il faut de bonnes répliques et une pincée de politique. Cerise sur le gâteau, la bande originale du film est excellente. Elle est l’oeuvre de Guillaume Roussel et entre les instrumentaux du film on retrouvera Sheila, Gainsbourg ou Mike Brant mais aussi le Velvet Underground, Kim Wilde ou Blondie… De quoi prolonger agréablement la séance ciné.

_mg_1315

CONCOURS !

Nous avons 5 exemplaires de la bande originale à vous faire gagner d’ici le 15 décembre. 3 versions numériques et 2 CDs. Pour participer, il vous suffira de RT notre message sur Twitter pour avoir une chance d’être tiré au sort. Vous pouvez aussi jouer en nous donnant votre polar français préféré en commentaire ici ou sur Facebook. A vous de jouer !

BOF