Quand on parle de Pirelli sur W3SH, c’est souvent pour le calendrier mythique de l’équipementier. Mais voilà, en vrai, Pirelli vend des pneumatiques, pas des calendriers. Et pour en être bien sûr, on a passé une journée sur un circuit parisien avec les équipes Pirelli. Débriefing.

Passer une journée sur le circuit du CERAM à Mortefontaine dans l’Oise par une belle journée de juillet, pour découvrir les pneumatiques Pirelli, on a tout de suite signé. Quand on a découvert que l’on allait non seulement tester les pneus routiers CINTURATO sur de belles berlines mais aussi les pneus performance PZERO sur des Jaguar F-Type R, notre sourire s’est un peu élargi. Pour vous situer un peu, la Jaguar dont on parle ici, c’est ce monstrueux coupé équipé d’un V8 de 550ch :

Une de nos 2 Jaguar F-Type R
Une de nos 2 Jaguar F-Type R

La journée se découpe donc en ateliers, sur les différents circuits disponibles au CERAM. Une précision d’emblée, le CERAM (Centre d’Essais et de Recherche Automobile de Mortefontaine) est doté de différentes pistes où les constructeurs et les équipementiers viennent tester leurs nouveautés dans des domaines aussi variés que l’endurance, le freinage, la réglementation sonore.. sur différents circuits et installations spécifiques. Comme vous allez le voir, nous avons bien profité des infrastructures…

1er atelier, le comportement sur sol mouillé du pneu CINTURATO P7 :

Sous ce nom italien et néanmoins barbare se cache le pneu Pirelli pour « berlines routières de moyennes et grosses cylindrées ». Nous avions donc à notre disposition, une berline allemande de moyenne cylindrée, une Mercedes Classe A 180 DCI. Nous avons donc testé la tenue de route sur un revetement arrosé en continu où nous avons fait un grand 180° en première/seconde, de plus en plus vite. Malgré nos nombreux efforts, à aucun moment la voiture ne décroche… C’en est presque désespérant 🙂

Test Cinturato P7 sur sol mouillé
Test Cinturato P7 sur sol mouillé

2d atelier, comportement sur sol mixte, du pneu CINTURATO P7 Blue :

Autre véhicule, une Mercedes Classe C 200, 184ch et autre pneu, le Cinturato P7 Blue. C’est presque le même, presque. Le « blue » est dédié à la seconde monte, c’est à dire qu’il n’est pas dispo en pré-équipement. Vous l’achèterez quand il faudra changer vos pneus. C’est le premier pneu à obtenir la classe européenne AA pour ses performances en économie de carburant et en sécurité sur sol mouillé. La encore, malgré nos efforts, il est difficile de prendre en défaut l’auto, et/ou ses pneus en défaut. Ces derniers sont capables d’évacuer près de 20 litres d’eau par seconde et par pneu, ceci explique peut-être cela.

Test Cinturato P7 Blue sur sol mixte

 

3eme atelier, slalom Runflat et freinage d’urgence avec le pneu CINTURATO P7 :

Nous avons aussi pu réaliser une slalom dans la Classe C à différentes vitesses et constater que la voiture prenait certes du roulis, mais restait très facile à diriger… Sans bien comprendre l’intérêt de l’exercice. Notre instructeur, très fier de lui, nous a alors montré que notre pneu avant droit était à plat… Grâce à la technologie RunFlat, il est en effet possible de rouler 80 kilomètres à 80 km/h, de quoi rejoindre une station et un garage, au lieu de devoir changer sa roue sur le bord de l’autoroute. Ce sont les flancs du pneu qui sont renforcés, permettant de maintenir le pneu en forme, même à plat.

Pirelli RunFlat
Pirelli technologie Runflat

Nouveau passage sur la Classe A pour tester le freinage d’urgence, et par la même occasion, nos reflexes. Excellent exercice tant on n’est pas habitué à pareille manoeuvre. De loin l’exercice le plus stressant, les plots devenant des victimes potentielles. Malheureusement, tous ne s’en sont pas tirés indemnes. 🙂

Freinage d'urgence, Mercedes Classe A x Cinturato P7
Freinage d’urgence, Mercedes Classe A x Cinturato P7

4eme atelier, le circuit routier en Jaguar F-Type R x PZERO

Après les ateliers techniques sur la zone Aire Plane avec les berlines, nous passons à autre chose avec la prise en main de la magnifique Jaguar sur le circuit routier. C’est une boucle de 5 kilomètres qui ressemble à une départementale, mais ayant le double avantage de n’avoir petit 1, jamais personne qui n’arrive en face et petit 2, jamais un gendarme avec un radar en bout de ligne droite. Sur ce parcours agrémenté de tout ce qu’il est possible de croiser sur la route comme virage, boucle, devers, montée ou descente, on prend doucement en main la Jaguar en écoutant attentivement les conseils de notre instructeur/passager : regard, optimisation des trajectoires, transfert de masse, freinage dégressif… Ca fait beaucoup à intégrer en quelques tours, mais c’est quand même très agréable de sentir que les conseils portent leurs fruits rapidement. Quant à la monte pneumatique, difficile de mesurer son apport à la performance de la voiture, si ce n’est que l’ensemble est redoutable d’efficacité, et même de confort, quand on passe sur les pavés à 180 km/h !

Pirelli PZero Journée Ceram 2014-5379

Vient alors le moment où notre instructeur prend le volant sur le même circuit routier, et comment dire… Et bien ça va bien plus vite 🙂 Entre le talent et la connaissance du parcours, c’est un véritable baptême qui nous est offert !

Pirelli PZero Journée Ceram 2014-5439

5eme atelier, l’anneau de vitesse en Jaguar F-Type R x PZERO

Même véhicule, même monte pneumatique, décor différent. Nous sommes maintenant lancés à 140 km/h sur l’anneau de vitesse de 3 kilomètres (et à l’inclinaison de plus de 40 degrés sur la 3eme et plus haute file du circuit). Nous commençons donc doucement, en prenant nos marques dans cette drôle de boucle infinie… 160 km/h nous sommes maintenant dans la file du milieu, penchés à plus de 30°… Et l’instructeur nous demande, sur son ton le plus banal, de retirer les mains du volant. Après l’avoir fait répété deux ou trois fois, on lâche le volant… Et rien ne se passe. Dans la ligne droite comme dans les virages, la Jaguar poursuit son chemin comme sur des rails. Effet conjoint de la gravité et de la vitesse, tel un gyroscope, la Jaguar file tout droit. C’est assez impressionnant à vivre, je vous le promets. La encore, difficile de dire si la palme revient à la voiture ou à ses pneus, mais l’ensemble fonctionne incroyablement bien ensemble.


Pirelli PZero Journée Ceram 2014-5423

Pirelli et l’homologation constructeur

Pas vraiment spécialiste des pneumatiques, j’en ai appris énormément en une journée. Notamment que Pirelli était un équipementier « haut de gamme », 5eme au classement mondial, et qu’il équipe surtout les véhicules premium et prestige. Et cela passe par un travail de longue haleine avec les constructeurs auto, où après 36 mois d’analyse, de tests et d’industrialisation, un pneu peut être certifié pour tel ou tel véhicule. Cette homologation est l’arme secrète de Pirelli. Cela représente 36 constructeurs et 1300 homologations. Ces pneus sont même marqués aux initiales du constructeur. A la fois fierté et marque de fabrique, c’est aussi l’assurance, plus d’une fois sur deux, que lorsque viendra le temps de changer ses pneus, le choix se portera à nouveau sur Pirelli.

Marquage constructeur MacLaren
Exemple du marquage constructeur, ici,  MC1 pour McLaren

 

Et pour finir, time-attack en F-Type et baptême à très haute vitesse sur l’anneau

La journée se termine en apothéose, en effet nous nous affrontons lors d’un time-attack épique dans la F-Type, sur un parcours technique sec/mouillé, slalom, ligne droite et gros freinage, qui reprend un peu tous les ateliers pratiqués plus tôt… Une bonne dose d’adrénaline et encore un très bon moment ! En parallèle nous nous voyons offrir un dernier tour sur l’anneau de vitesse… A plus de 250 km/h, on ne peut presque plus soulever ses jambes ou ses bras tant la gravité nous tasse au fond de notre siège. Une drôle de sensation !

En une journée, nous en avons beaucoup appris sur les pneumatiques Pirelli et c’était bien le but de l’exercice, mais pas que. Nous en avons aussi appris sur notre comportement au volant et nos reflexes, et surtout, nous avons passé un excellent moment, grâce à la disponibilité et la bonne humeur des équipe Pirelli, CERAM et des instructeurs.

BONUS : Toutes les photos