La Nyne Cruiser est une enceinte bluetooth nomade comme il en existe tant actuellement sur le marché. Alors pourquoi s’intéresser particulièrement à cette dernière ? Et bien parce que cette dernière se démarque par son côté bike friendly, en étant livrée avec une paire de supports vélo.

nyne-cruiser-bike

Caractéristiques :

  • Fonctionnalités : Mains-libres, appairage bluetooth en une touche via NFC, recharge des périphériques via usb
  • Connectivité : Bluetooth 4.0 (portée 10 m), NFC, entrée ligne 3,5 mm
  • Batterie : 2200 mAh, rechargeable par usb.
  • Autonomie : 10 h
  • Poids :360 grs
  • Dimensions : 14,6 cm (L) x 8,3 cm (l) x 7,6 cm (h)
  • Prix : 120€
  • Accessoires : Câble usb/micro-usb, câble jack 3,5 mm coudé, housse de transport néoprène, mousqueton, support vélo
Le packaging
Le packaging
La housse néoprène
La housse néoprène
Le contenu du package
Le contenu du package

La Nyne Cruiser en détail :

En main, le revêtement de type soft touch est agréable au touché et est peu sensible aux traces de doigts. Après quelques minutes de manipulation en tout genre, on ne constate aucun craquement ou autre bruits parasites. Cela confirme l’impression générale de robustesse et de qualité que dégage la Nyne Cruiser.La boîte carrée de la Nyne Cruiser s’ouvre sur un package plutôt complet : câble usb/micro-usb, câble jack coudé, sacoche de transport type néoprène, mousqueton et une paire de supports pour guidon.

On retrouve sur la face avant les haut-parleur derrière une grille de protection noire incurvée, et les boutons de fonctionnement (play/pause, suivant, précédent, volume +, volume – et décrocher/raccrocher) situés verticalement sur la partie droite.
La face arrière accueille l’entrée auxiliaire, une prise usb permettant d’y brancher un périphérique pour le recharger, un port micro-usb utilisé pour recharger la Nyne Cruiser, une diode indiquant la charge et enfin le bouton on/off.
Le côté gauche accueille lui la puce NFC permettant d’associer un smartphone équipé de cette technologie en le posant simplement à cet endroit, tandis que le côté droit ne voit affublé d’un logo Nyne gravé.

 

 

Les accessoires fournis sont de bonne facture à l’image de la housse de transport ou des câbles (usb et jack 3,5 mm) qui présentent une très belle qualité perçue. C’est assez rare pour le souligner, notamment pour les câbles dans cette gamme de prix.

Les supports vélo sont fournis avec plusieurs réducteurs en caoutchouc de différentes épaisseurs afin de pouvoir être adaptés sur la plupart des diamètres de guidon et/ou poignées (de poussette ou remorque par exemple) existant sur le marché. Mais à l’inverse des autres accessoires, ces supports vélo mi-plastique, mi-métal font un peu trop cheap, ce qui gâche un peu l’excellente impression laissée jusque là.

Le montage sur un guidon est très simple, il suffit de clipser les deux supports sur le guidon et de les fermer à l’aide du système d’attache rapide intégré. Cela s’adapte sur la plupart des diamètres de guidon grâce aux réducteurs en caoutchouc de différentes épaisseurs fournis. Ensuite, il ne reste plus qu’à glisser l’enceinte dessus et de régler l’orientation de l’enceinte comme souhaité.

Deux petits bémols sur les supports. D’une part, le levier du système d’attache rapide s’ouvre régulièrement avec les vibrations et d’autre part un léger jeu est présente une fois l’enceinte en place sur les supports. Pas d’inquiétude, dans les deux cas à l’usage on s’aperçoit que tout est sécurisé et qu’il n’y pas de risque car le levier est vissé sur le support et un rebord empêche le levier de sortir de logement si il n’est pas entièrement dévissé.

 

La Nyne Cruiser à l’utilisation

Je dois dire que j’étais assez sceptique à l’idée d’installer cette enceinte sur le guidon de mon fidèle Dahon pour écouter de la musique lors de mes trajets quotidien. Autant le dire tout de suite, mes doutes se sont confirmés dès les premiers tours de roues dans la circulation parisienne et je me suis fait remarquer immédiatement par tout le monde : piétons, cyclistes, motards et autres automobilistes, notamment lors des arrêts au feux-rouge. Pour résumer je ressemblais un peu aux taxis motos qui écoute la radio à fond sur leur grosse moto et contre qui l’on peste au feu rouge pour qu’ils coupent le son…

Bref, à moins de vouloir se faire remarquer (ou de vouloir déranger !), l’usage de ce type de produit n’est pas vraiment conseillé en zone urbaine. Oui… mais non en fait. Il y a deux usages de la Nyne Cruiser qui sont utiles en ville (mais pas seulement) pour les cyclistes : la navigation GPS et la recharge de son téléphone. Il est en effet très pratique de lancer une application de navigation vocale sur son smartphone et d’avoir les instructions vocales claires via la Nyne Cruiser. Cela évite d’avoir à utiliser des écouteurs (ce qui peut être dangereux car l’on entend plus les autres usagers de la route) ou de sortir son smartphone toutes les 2 minutes pour voir les instructions sur l’écran. Pour ce qui est de la recharge, il suffit de brancher le câble usb à l’arrière de la Nyne Cruiser sur le port prévu à cet effet, et il possible de recharger son smartphone (ou autre appareil électronique pouvant être rechargé en usb) pendant ses trajets en vélo (mais également en mode hors vélo).

Côté qualité sonore, j’ai été très agréablement surpris par la puissance de la Nyne Cruiser et la capacité de cette dernière a être audible correctement tout en roulant. Le fait d’avoir les haut-parleurs d’un seul côté ajouté à la possibilité d’orienter l’enceinte sur le guidon, le son est tout à fait clair et audible et ce même à vitesse relativement élevée. Pour exemple, lancé dans une descente à 45 km/h avec le vent sifflant légèrement dans les oreilles, il m’a suffit de pousser un peu le volume pour continuer à écouter le morceau en cours tout à fait convenablement. Car oui, arrivé à un certain niveau de perturbation sonore (vitesse excessive, vent, bruit ambiant) il est nécessaire d’augmenter, parfois sensiblement le volume afin que le son reste correctement audible.

C’est une fois sorti du contexte vélo urbain que l’on perçoit la véritable utilité de la Nyne Cruiser. C’est un couteau-suisse que l’on aura plaisir à utiliser dans de multiples situations : fixée sur le guidon de son vélo en roulant paisiblement lors d’une balade sur une voie verte, fixée sur la poignée d’une remorque ou un poussette sportive lors du jogging matinal, accrochée avec son mousqueton à son sac à dos lors d’une randonnée, posée sur son bureau au travail ou encore sous la tente en camping.

Car en fait, la Nyne Cruiser n’est pas vraiment une enceinte bluetooth dédiée aux cyclistes, mais plutôt une enceinte bluetooth qui peut être utilisée sur un vélo (ou tout autre poignée/guidon dont le diamètre est compatible avec le support) grâce aux supports fournis avec.

 

Conclusion

La Nyne Cruiser est une enceinte bluetooth de bonne facture et agréable à utiliser. Elle procure un son puissant et dirigé ce qui est fort appréciable lorsqu’elle est fixée sur un cintre de vélo tout en roulant par exemple. Cependant la Nyne Cruiser n’est pas une enceinte « spécial vélo » pour autant, comme son support vélo pourrait le laisser croire. Il faut plutôt voir cette enceinte nomade comme un couteau suisse qui sera aussi agréable à utiliser à la maison que lors d’activité de plein air dont le vélo fait bien évidemment parti.

Points forts :

  • Qualité de fabrication
  • Package complet
  • Etui de transport qui offre une bonne protection
  • Câbles usb et jack de très bonne facture
  • Son puissant

Points faibles :

  • Les attaches du support vélo est assez cheap

L’enceinte Nyne Cruiser est disponible en quatre couleurs (noir et argent, noir et bleu, gris et vert ou blanc et gris) pour un prix public de 120€. Plus d’infos sur le site de Nyne.

 

Un grand merci au cycliste urbain Jérôme pour son test, vous pouvez également retrouver cet article sur son site : veloby.com