S1-pines

A peine 4 ans après la naissance de la plus compacte des Audi, l’A1, c’est sa jumelle sportive S1 qui pointe le bout de son nez. 231ch et une transmission quattro pour 3.95m de long et un couple annoncé assez démentiel compte-tenu de la taille de la bombinette, nous n’avons pas hésité très longtemps avant de répondre présent pour les essais en terres corses.

Avec l’arrivée de la S1 dans la gamme S, la famille est enfin au complet. De la S1 à la S8, toutes les Audi sont maintenant disponibles en version musclée et en transmission quattro, le parfait équilibre entre la raison et la passion, l’autre marque de la gamme S étant d’être aussi utilisable au quotidien. Une certaine idée de la polyvalence.

C’est aussi une nouvelle concurrente des sportives compactes françaises que sont les Renault Clio RS, Peugeot 208 GTI ou Citroën DS3 R… Mais l’Allemande est devant, que cela soit de part ses performances (231ch contre 200ch en moyenne à la concurrence), l’équipement (transmission intégrale, jantes 18 pouces, phares au xénon & LED ou GPS, le tout de série). Et même sur le prix, l’Audi est, vous vous en doutiez, au-dessus: 34000eur pour la S1 3 portes.

audis1-lac2

 

Sans maîtrise, la puissance n’est rien

La signature des pubs Pirelli se prête parfaitement à l’Audi S1. Si vous vous demandiez ce que pouvait donner un moteur 2.0L TFSI de 231ch dans une petite voiture, la réponse est assez simple : la S1 boucle le 0 à 100 en 5,8 secondes, près d’une seconde de moins que ses concurrentes du segment. Le couple maximum de 370nm est délivré entre 1600 et 3000t/m et vous colle littéralement au siège, une sensation inhabituelle dans une voiture compacte.

Si ces chiffres sont très impressionnants, ce qui l’est encore plus une fois derrière le volant, c’est la docilité de l’ensemble. La puissance est totalement domptée par les technologies embarquées, la première d’entre elles étant la transmission intégrale quattro dynamique couplée à l’ESP : la S1 fonctionne presque comme une traction, mais dès que l’avant perd de l’adhérence, la puissance passe à l’arrière pour retrouver de la motricité. De même, la transmission intégrale permet une répartition optimale du couple entre les roues d’un même essieu pour une tenue de route irréprochable dans des successions de virages rapides. (L’exemple des virages rapides est totalement pris au hasard…)

Tout le châssis de la S1 a été repensé et optimisé pour la performance et la sécurité. La direction assistée électro-mécanique est par exemple, totalement nouvelle. Comme le train arrière. Le poids a lui aussi été optimisé avec un ratio avant/arrière de 60/40 ce qui est assez remarquable avec le moteur à l’avant.

Comme ses grandes sœurs, la S1 bénéficie de l’Audi Drive Select, qui permet la sélection de son style de conduite entre Dynamic, Efficiency et Auto. Quatre paramètres sont modifiés par l’Audi Drive Select : la suspension, l’assistance de direction, la réactivité de l’accélérateur et la sonorité du moteur (qui se double même d’un haut-parleur en mode Dynamic pour amplifier le son du moteur).

S1-drive

 

Sur la route

Sur les petites routes du sud de la Corse, on est d’amblée bluffé par le tempérament sportif de la S1. Drive Select positionné sur Dynamic, puis un appui franc sur l’accélérateur et le moteur propulse la voiture dans un rugissement qui n’a rien d’aseptisé. On passe alors la seconde sur la petite boite manuelle à 6 rapports très courts, et l’embellie se poursuit… En troisième. Puis en quatrième. Hormis sur la nationale, on n’a peu eu l’occasion de passer la cinquième ou la sixième, il faut l’avouer. La faute à l’étagement très joueur et à la souplesse de la boite. Dans les lacets qui mènent au Lac de l’Ospedale, on peut pratiquement tout faire en troisième si l’on a le tempérament sportif. Il parait même que certains l’ont fait.

De retour à la civilisation, on repasse en mode Auto et la voiture retrouve toute la discrétion et le confort nécessaire à un usage quotidien. Presque une double personnalité. Le coffre de 210l permet de ranger 2 valises cabines et deux sacoches, ou une bonne tournée de courses pour 2. De quoi partir en week-end ou ravitailler le foyer pour la semaine, au choix.

A l’intérieur, la présentation est toujours aussi soignée, les matériaux et les assemblages respirent la qualité. On aurait peut-être aimé qu’elle se différencie un peu plus de l’A1 sans recourir au pack design intérieur quattro en option. Les sièges, le volant, les pédales, tout est conçu pour un confort et une efficacité sans faille. De même sur la partie navigation et multimédia,  l’Audi MMI GPS avec connexion Bluetooth offre une bonne ergonomie une fois que l’on a pris le coup. Et cela, de série.

S1mer

 

Vous l’aurez compris, on a beaucoup aimé la petite S1. C’est un segment bien spécifique que vient titiller Audi, avec une proposition pleine de sens. Une petite premium sportive certes plus chère que la concurrence, mais avec un équipement qui le justifie, ne serait-ce que la transmission intégrale quattro, un arguement unique dans cette catégorie, qui permet de vraiment profiter de la puissance et ce, dans des conditions de sécurité optimales.

 

 Galeries Photos

Audi S1 Gris Daytona/Arceau Argent Fleuret :

Audi S1 Jaune Vegas :

Intérieur :

 

Caractéristiques Audi S1

Dimensions

  • Longueur : 3,95 m
  • Largeur : 1,75 m
  • Hauteur : 1,42 m
  • Volume du coffre : de 210 à 860 litres
  • Capacité du réservoir : 45 litres
  • Pneumatiques : 225/35R18
  • Poids à vide : 1 340 kg

Technique

  • Moteur. Essence. Quatre cylindres, turbo à double injection.
  • Cylindrée : 1 984 cm3
  • Puissance : 231 ch à 6 000 tr/min
  • Couple : 370 Nm entre 1 600 et 3 000 tr/min
  • Transmission. Aux quatre roues.
  • Boîte de vitesses. Mécanique à six rapports

Performances

  • Vitesse maximale : 250 km/h
  • De 0 à 100 km/h :  5,8 secondes

Consommations et CO2

  • Ville/Route/Mixte. 9,3/6,0/7,3 l/100km
  • Rejets de CO2 : 168 g/km
  • Malus écologique : 2 200 €

 

Et bien sûr, merci aux équipes Audi pour leur accueil.

Et merci aux Corses. Toujours remercier les Corses. Toujours. On ne sait jamais.