La semaine prochaine sort Mea Culpa, le nouveau thriller musclé de Fred Cavayé, qui avait déjà dirigé Gilles Lellouche dans A Bout Portant, un polar très rythmé en 2010. Une marque de fabrique. Cette fois il dirige Vincent Lindon, Gilles Lellouche et le jeune Maxime Baissette de Malglaive, 14 ans et déjà 6 ans de carrière. Un film qui ne manque ni de rythme, ni d’action…

Mea Culpa

Synopsis :
Flics sur Toulon, Simon et Franck fêtent la fin d’une mission. De retour vers chez eux, ils percutent une voiture. Bilan : deux victimes dont un enfant. Franck est indemne. Simon, qui était au volant et alcoolisé, sort grièvement blessé . Il va tout perdre. Sa vie de famille. Son job de flic. Six ans plus tard, divorcé de sa femme Alice, Simon est devenu convoyeur de fonds et peine à tenir son rôle de père auprès de son fils Théo qui a désormais 9 ans. Franck, toujours flic, veille à distance sur lui.Lors d’une corrida, le petit Théo va être malgré lui le témoin d’un règlement de compte mafieux. Très vite, il fera l’objet de menaces. Simon va tout faire pour protéger son fils et retrouver ses poursuivants.Le duo avec Franck va au même moment se recomposer. Mais ce sera aussi pour eux l’occasion de revenir sur les zones d’ombre de leur passé commun.

Bande Annonce :

Mea Culpa, ce genre de film que l’on veut absolument comparer aux modèles du genre de l’autre coté de l’Atlantique. N’allons pas trop vite. Le film de Fred Cavayé vaut mieux que ça, c’est un film policier noir, très noir, qui laisse aussi la place aux émotions, principalement grace à la prestation de Vincent Lindon, enfermé, écrasé par sa culpabilité, qui amène un supplément d’âme au projet.

Le mieux c’est encore de gagner vos places pour aller vous faire un avis en salle ! Il y a deux façons de participer :

Le concours s’achève vendredi 7 février, date à laquelle nous tirerons au sort les 5 gagnants de 2 places.