(attention léger spoilers)

Je suis allé voir PACIFIC RIM hier au cinéma pour sa sortie nationale (et non, pas d’avant première pour moi) et contrairement à Man of Steel, je n’ai pas été déçu… J’ai même adoré! C’est d’ailleurs le meilleur film d’action que j’ai vu en 2013. Et oui, rien que cela. Il faut dire que les ingrédients distillés par le réalisateur Guillermo Del Toro ne pouvaient que titiller mon intérêt : Gros monstres version dinosaure + gros robots pilotés par des humains + environnement asiatique = PORN for NERD.

pacific-rim-guillermo-del-toro-rinko-kikuchi-charlie-hunnam pacific-rim-guillermo-del-toro-1600x1066 del-toro-pacific-rim pacific_rim_1

Autant le dire tout de suite, le film n’innove pas vraiment grâce à son scénario qui peut d’ailleurs tenir sur un post-it. On est loin de la richesse et la profondeur de l’univers d’un Avatar (James Cameron) par exemple, mais le but n’est pas la. On rentre d’ailleurs très vite dans le sujet… Une introduction sous forme de narration de quelques secondes pour donner le contexte et boom! Déjà le premier combat.

Pacific Rim c’est avant tout un gros divertissement qui saura plaire aux plus jeunes et à cette génération qui comme moi, a grandi en regardant UltraMan, Robotech, Power Rangers, Gundam, Godzilla, Spectroman ou encore Goldorak.

Del Toro prélève un peu de ces souvenirs nostalgiques qui ont bercés notre enfance et nous les balancent dans la tête de façon spectaculaire. Spectaculaire c’est le mot. Le film est techniquement incroyable. La 3D et les effets spéciaux montent d’un cran par rapport à un Transformers. D’ailleurs, Pacific Rim ne reprend pas les défauts de ce dernier. Les scènes de combats sont ici, bien filmées (ou dessinées?). On n’est pas perdu devant le jeu des caméras ou la rapidité de l’action. C’est filmé comme une bonne « baston » de rue et les scènes sont rarement redondantes.

Bien que cela soit une fiction… Le réalisateur a soigné les détails pour que le film soit « plausible ». Les robots sont des gros lourdauds et les dimensions sont tous le temps respectées. Le jeu d’acteur passe au second plan même si il n’est pas tout à fait mauvais… Disons que tout est prévisible, mais peu importe, ce qui compte c’est les combats entre ces « Jaeger » et les « Kaiju ».

Puisque Pacific Rim tire sa genèse de la culture manga japonaise, il était normal que l’héroïne le soit aussi. L’actrice Rinko Kikuchi (Mako Mori) joue bien son rôle de femme fragile et ultra forte à la fois. De plus, la plupart de l’action se déroule à Hong Kong et le grand sabre de Gipsy Danger nous rappellera les katanas utilisés par les samurais japonais.

Pacific Rim est un super divertissement, à voir absolument sur grand écran.