Né en France, d’origine vietnamienne, Dinh Nguyen décide de tout quitter et de suivre sa bien-aimée en Guadeloupe un jour de 2006. Malheureusement, son idylle prend fin très rapidement.

Dinh ne se laisse pas abattre, au contraire, il décide de s’y installer. Livré à lui-même, sa seule motivation est d’apprendre le créole afin de s’intégrer pleinement sur l’île. Les débuts sont difficiles, il s’aide de livres pour parfaire son créole. Il découvre petit à petit une culture, un mode de vie bien différente de ce qu’il a pu connaître.

En parallèle, il découvre le zouk et commence à s’y intéresser naturellement. Tout débute pour lui, un soir de décembre 2010, durant une soirée karaoké, ou il interprète à merveille son titre « stella ». La salle est en délire, c’est l’euphorie totale. Il est tout de suite repéré par un directeur artistique qui lui fait une proposition : celle de participer à un groupe de jeunes talents. Dès lors, tout va très vite pour Dinh. Enchaînant propositions sur proposition, il se fait connaître très rapidement, lui vient alors l’idée d’avoir un nom de scène, le « vietzouker » en référence à son pays natal, le vietnam.

Ces morceaux parlent d’amour, mais aussi de rassembler les peuples :

« Ces trois cultures m’appartiennent, je mange du riz mais je danse aussi du zouk tout en parlant le créole. L’ouverture d’esprit quant à elle, me vient de la métropole ou j’ai grandi »

Il espère que le zouk s’étendra un peu partout et pourquoi pas en Asie. En attendant, il enchaîne les soirées caritatives et de nombreuses fêtes notamment sur Paris et fait actuellement le buzz sur Internet.

Son tout premier clip sur sa page Facebook https://www.facebook.com/vietzoukeur

[youtube id= »_otjsrFhpEM » width= »620″ height= »360″]