On a l’impression d’être invité à manger chez elle. Des coupures de presse et des photos jaunies égayent les murs. Certaines retraçant sa carrière d’actrice hongkongaise, certaines de son fils quand il était petit. Des bibelots trônent sur des étagères. On les imagine chinés à travers le globe au fil de sa traversée des continents. On se sent chez Mitsou comme chez une vieille copine qui fait bien à manger. Et certainement pas comme dans une petite cantine du midi pour costards pressés coincée entre le boulevard Hausmann et l’avenue des Champs Elysées. Pari gagné pour cette adresse qui nous fait voyager.

Les dim sum, ce sont ces petites mignardises gourmandes aux origines cantonaises dont on parle tant. Chez Mitsou, on les commande au comptoir, derrière lequel des marmites laissent échapper des effluves appétissants. Soupe du jour, paniers vapeur et plats chauds. Sur le côté un présentoir propose des salades, wraps, boissons et desserts en self-service. La salle est pleine. L’équipe est chaleureuse. On les soupçonne même d’avoir une bonne dose d’humour.

A peine ai-je soulevé le couvercle d’un de mes paniers en bambou que j’ai su que j’étais bien tombée. Mes papilles se sont emballées et mon estomac s’est affolé. Les dim sum de chez Mitsou ont un goût de frais et de qualité. La carte propose 4 paniers différents, je n’ai pas pu résister. Les paniers sur mon plateau ont une allure de gratte-ciel, se vident et se rempilent comme des briques de Lego. J’aurais même bien repris de ceux aux légumes, avec leur parfum prononcé de champignons shiitake et de sésame. Les dim sum aux crevettes et au porc sont certes classiques mais assurément exquis.

Epinglé à côté de la caisse, un poster de Nathalie Nguyen, une des candidates de Masterchef édition 2011, posant tout sourire avec son fouet à pâtisserie, n’a pas manqué d’attirer mon regard. Mon sang de midinette n’a fait qu’un tour. Comment ça, Nathalie est venue ici et elle a même laissé un bout d’elle-même sous la forme de recettes de rolls ? Il faut que je goûte. Poulet satay ou crevette et mangue verte, c’est joli et original, à l’image de Nathalie. Faut croire que quelqu’un chez Mitsou a fait des études de marketing.

Mon coup de cœur, c’est la brioche à la viande de porc… une grosse boule blanche fumante qui cache bien son jeu. La pâte est fine, légère et la garniture est savoureuse. Je n’aurais jamais pensé un jour dire cela d’un restaurant dans le 8e arrondissement de Paris, mais certaines adresses à Chinatown ont du souci à se faire.

Vous l’avez compris, j’ai été séduite, que dis-je, conquise par Mitsou. Chapeau bas au patron, Sébastien Blondeau, ex-banquier reconverti rendant hommage à ses origines asiatiques et à sa maman, au chef Rosa Sakulwongsa qui nous démontre ici une palette de ses talents, et à l’équipe de serveurs bien sympathique.

Quel dommage qu’ils ne livrent que dans les quartiers riches de Paris, parce que j’aurais bien commandé un plateau Mitsou un soir de flemme au lieu de la sempiternelle pizza à l’huile. Et quelle déception qu’ils ne soient ouverts que le midi car c’est la bonne adresse à se faire en soirée juste avant un ciné dans le quartier. Enfin, pour l’instant. Car une perle comme celle-ci, ça m’étonnerait qu’elle ne tarde à se déployer.

Mitsou, 3-5 rue du Commandant Rivière, 75008 Paris

Sur place, à emporter ou livré à domicile sur Paris Ouest (8e, 16e et 17e), du lundi au vendredi de 12h à 14h30

http://www.mitsourestaurant.com/

Assortiment de dim sum porc et crevettes., (Ha kao, siu mai crevette, fan ko et xiao long pao) 4 pièces pour 3,90 €

Assortiment de dim sum crevettes (Ha kao, siu mai crevette) 4 pièces pour 3,90 €

Raviolis Légumes (Carottes, pousses de bambou, champignons noirs, chou blanc) 4 pièces pour 3,90 €

Brioche à la viande (Porc, ciboulette, coriandre, champignons et œufs) 4 pièces pour 3,90 €

Rolls Crevette, mangue verte, 2 pièces pour 3,50 €