Panasonic a dévoilé le FZ200 un bridge haut de gamme qui devrait satisfaire bons nombres de photographes exigents.

// Un zoom 24x et une ouverture F/2,8 constante, même à 600 mm

Panasonic propose en effet un bridge avec un zoom LEICA 24x (25-600 mm) avec la prouesse d’une ouverture constante à f/2,8. De quoi bénéficier d’une bonne luminosité, même lorsque le zoom est déployé à son maximum, en mode téléobjectif.
Pour encore plus de luminosité, le FZ200 monte à 6400 ISO en natif.

// Profondeur de champ ?

La question essentielle reste le flou artistique . Avec un capteur au format 1/2,33″, le sujet principal ne sera pas détaché du fond, mais l’ouverture fait tout de même des miracles.
Les cartes SD/SDHC/SDXC sont acceptées et vous pourrez shootés jusqu’à 12 photos par secondes avec un autofocus plus rapide que jamais.


// Augmentation du nombre de pixels ?  

Panasonic a enfin compris (et les consommateurs aussi) qu’une course aux pixels est inutile si le reste de l’électronique ne suit pas. Vous auriez préféré un 18 millions de pixels avec une ouverture de F/5,3 ?

Coté vidéo, on trouve la puce Venus Engine VII FHD qui permet de filmer en Full HD 1080 / 50p. Son écran rotatif (3 pouces – 460k) et articulé permettra des prises de vues même sans des conditions difficiles.

Le viseur, lui, gagne en définition avec un bon 1280 x 1024 (1,3 millions de pixels)

//  Un prix exagéré ? 

Proposé au prix de 600 euros, le prix chatouille les premiers hybrides (Le Panasonic G5 est proposé nu à 650 Euros). Il est le companion idéal des baroudeurs, ceux qui voyagent légers et ne veulent rater aucune photo de près ou de loin…