w3sh.com

Infographie / Le livre électronique vous fait-il lire plus ?

27 Réactions

L’offre en matière de livre électronique commence à être suffisamment abondante pour que dépasser le simple cadre des Early Adopter.

Les femmes et les cadres sont d’autant plus séduits par cet objet polyvalent, léger et agréable à transporter. Les éditeurs jouent aussi le jeu en proposant les nouveautés directement sur le marketplace et accessible par un simple téléchargement. Vivement que les magazines s’y mettent et qu’une fonction de recherche avancées soit disponible.

Niveau Hardware, le succès du Kindle Fire d’Amazon a fortement contribué aux développement du marché du livre électronique. Ce qui explique que l’infographie retrace une partie de son histoire.

 

Passionné par les Nouvelles Technologies, le marketing, le monde du numérique et le luxe, Chihong partage sur w3sh les dernières trouvailles du web. Egalement Stratège Digital, il accompagne les sociétés dans leur politique d'introduction sur les réseaux sociaux. Twitter @chihonghoac Mail : chihonghoac@gmail.com

27 Réactions

  • Rafou

    Je me suis un peu arrêté aux premiers chiffres, qui ne me paraissaient pas consistants …  J’ai été vérifier la source déclarée pour voir, et effectivement, les chiffres ont été un peu mélangés et sont trompeurs … http://libraries.pewinternet.org/2012/04/04/the-rise-of-e-reading/

    Il faut dire, 21% d’américains qui se répartissent en 28% d’hommes et 29% de femmes, ça laissait pas mal de marge pour le troisième sexe. En fait, on a 21% des américains qui ont lu au moins un ebook dans les 12 mois, 72% ont lu au moins un livre papier dans les 12 mois. Les 28% d’hommes et 29% de femmes qui ont lu un ebook dans les 12 mois sont calculés par rapport à ces 72%, et non sur la population entière. L’air de rien, on a l’impression que le rapport homme/femme est équilibré, alors qu’il dépend du rapport homme/femme des lecteurs papier.

    La répartition par age a été aussi tronquée : Les tranches des 18-29 et des 30-49 ont été assemblées, pour être opposées aux 50-64 et 65+, ce qui laisse quand même une couverture de 31 ans sur la première tranche, de 15 sur la seconde et de pas grand chose pour la troisième. Pas étonnant que la première tranche tienne le gros du camembert. Je suis sur aussi que les 100 ans et + lisent moins que les 7-77 ans. Pareil pour les revenus, la tranche supérieure, la plus grosse, est la somme de deux tranches dans les chiffres d’origine. Bref, les infographies ont toujours leurs limites.

    Il n’empêche que certains chiffres font plaisir, comme celui qui indique que la lecture numérique favorise l’acte d’achat plutôt que l’emprunt … Un signal pour les maisons d’éditions qui ont encore peur ? J’aurais aimé savoir combien de livres les gens lisent en moyenne, lecteurs ou pas, parce que visiblement, les 15 et 24 livres par ans concernent les moyennes des 72% qui lisent.