w3sh.com

Les Chroniques de Tchernobyl : Paranoïa ou Paranormal ?

15 Réactions

Impossible de passer devant l’affiche sans tortiller dans tous les sens !
Tchernobyl, ou la ville fantôme… 26 ans après l’explosion de la station nucléaire (26 avril 1986), le réalisateur de Paranormal Activity (Oren Peli) et Bradley Parker se sont donnés le mot pour nous faire frissonner de la tête aux pieds… Le topo: Un groupe d’amis décident de visiter les ruines de la ville ukrainienne dans le cadre d’un “Tourisme Extrême”.

Celles-ci sont presque intactes car elles ont totalement été délaissées lors de la catastrophe nucléaire. Les écoles, les bâtiments d’ouvriers… Tout peut être visité… Même les réacteurs de la centrale nucléaire.

S’il y a bien autre chose d’aussi originale que le film en lui-même, c’est le guide. Oui oui, cette bandes de copains aussi curieux les uns que les autres sont escortés par un guide qui n’a pas de plan de la ville en main, mais un compteur de niveau de radiations. Le danger n’est donc pas minime, et si on y rajoutait des habitants à cette ville ? Et des cris d’enfants ? Pourquoi pas ?

Vous avez compris le scénario, ils sont seuls dans la nuit, faits comme des rats et ils ne savent pas qui, ou quoi fuir…
Paranormal ou simple paranoïa ? Résultats: Un film spectaculaire où se mêlent angoisse et frustrations.

Les chroniques de Tchernobyl (“Chernobyl Diaries” en anglais), ou la critique absolue des Hommes pour qui leur curiosité va leur coûter cher et d’un monde d’autodestruction où les expériences sur les uns permettraient aux autres de les reluquer comme des animaux de zoo.

Nous n’avons plus qu’à attendre le 11 juillet 2012 pour nous installer dans les fauteuils des salles obscures et admirer le théâtre de la mort.

69 Lectures total 1 Lectures today
Une nana simple et saine d'esprit... Qui vend du rêve.

15 Réactions