Il ne se passe pas une seule journée sans qu’on parle du plus gros réseau social : Facebook et ses 900 millions d’utilisateurs.

Hier, une nouvelles fonctionnalités permettaient aux utilisateurs (anglais et américains) de mentionner le statut de « Donneur d’organes » sur leur profil Facebook, permettant ainsi de « faciliter » une mise en relation entre donneurs et receveurs.

« Aujourd’hui aux Etats-Unis, 114.000 personnes, et des millions d’autres à travers le monde sont dans l’attente d’un coeur, d’un rein ou d’un foie qui leur sauvera la vie » commentera Mark Zuckerberg sur ABC la chaine américaine, espérant accélérer les procédures et inciter les donneurs à franchir le pas.

Le saviez-vous ? La carte de donneur d’organes française n’a aucune valeur légale, puisque les médecins doivent tout de même consulter la famille, qui ont le dernier mot.