Le dernier travail de Nicolas Hyde montre comment les supers heroes destruisent les  biens  publics plutôt que de se servir des ascenseurs, comme monsieur tout le monde. Et c’est qui, qui paie les ravalements de façades des copropriétés ?

C’est Bibi.