Je vais bientôt m’embarquer dans une expédition randonnée grande nature et je me suis mis à chercher un appareil photo qui pourrait s’adapter à cette aventure sans prétention. Je suis tombé ce week-end sur le Casio Exilim Tryx TR100 et bien que ce modèle ne soit pas forcément adapté aux contraintes des grands espaces, il m’a tout de suite interpellé de part son design singulier.

Présenté il y a presque un an déjà lors du CES de Las Vegas en janvier dernier, ce modèle est disponible en France depuis septembre au prix généralement constaté de 249€. Quand je regarde le design de cet appareil photo, j’ai l’image de mon Sony Clié NZ90 qui me vient à l’esprit… Ou encore mes premiers Sony U50, ou Sanyo Xacti. Cela ne me rajeunit pas… Casio a poussé le design beaucoup plus loin avec une ergonomie qui pourrait s’adapter à toutes les situations de prises photos ou vidéos. Le Casio Tryx porte bien son nom (Tricks). Avec ce design complètement désarticulé, il laisse l’utilisateur faire des « figures » photographiques. Appréciable pour un mode de vie résolument urbain. Dommage qu’il ne soit pas renforcé, anti-chocs ou encore waterproof. Il aurait sans doute les faveurs des skateurs, riders et autres aficionados de sports de glisse.

Il est quand même extrêmement pratique pour les prises auto-portraits (bloggeur hyper narcissique adepte du « camwhore »…) ou encore pour filmer au dessus d’une foule en délire par exemple.

Au niveau des caractéristiques techniques, ce modèle colle à la tendance actuelle des compacts avec une écran tactile, un capteur CMOS de 12M de pixels et la possibilité d’enregistrer des vidéos en Full HD. On notera quand même la présence d’une focule grand angle (21mm) et l’absence de stabibilsateur. Dommage pour un appareil si urbain.

Si, le Casio Tryx vous intéresse, sachez qu’il est disponible en version noire ou blanche. Pour la version rose… Je crois qu’elle était spécialement conçue pour la rappeuse américaine Nicki Minaj qui en a fait la promo en avril dernier à Time Square pour le lancement US.