Si vous avez envie de remplacer votre bibliothèque par une liseuse, la Kindle d’Amazon est sûrement dans votre liste de Noël.

Amazon propose depuis peu sa tablette Kindle en France. Cette liseuse permet l’accès à 2 millions de bouquins en France. Même si la plupart des bouquins proposés sont dans la langue de shakespeare (en anglais) la boutique en ligne propose tout de même 10.000 titres en Français.

Coté technique :

  • Écran : E-Ink non-tactile de 6″ (15cm)
  • Définition : 600 x 800 (167 dpi)
  • Stockage : 2 Go (dont 1,25 Go pour les contenus)
  • Puce Wi-Fi 802.11b/g/n
  • Port micro USB 2.0
  • Fichiers supportés : Kindle (AZW), TXT, PDF, MOBI, PRC, HTML, DOC, DOCX, JPEG, GIF, PNG, BMP
  • Dimensions : 166 mm x 114 mm x 8 mm pour un poids de 170 grammes

Le tout proposé à 99 euros.

Alors qu’elle est disponible uniquement sur le site d’Amazon.fr depuis le 14 octobre, le réseau Virgin Megastore vient d’annoncer la signature d’un accord pour la vente, dès jeudi 10 novembre, de la liseuse dans ses 35 magasins. Le groupe Casino devrait proposer la liseuse Kindle, dès le 1er décembre.

—–

Mon avis w3sh : je ne suis pas convaincu par l’utilité d’un produit supplémentaire à glisser dans ma sacoche deja bien remplie : 1 PC portable, 1 iPad2, 2 smartphone et 2 chargeur secteurs.

La liseuse peut, en revanche être un beau cadeau pour noël à offrir à ses proches ou aux lecteurs les plus acharnés. Je trouve cela dommage que la plupart des magazines ne « switch » pas vers ce format.
En effet, j’ai toujours eu en tête d’avoir une liseuse me permettant de transporter l’ensemble de mes magazines (j’achète environ 50 magazines par mois) dans un seul support. On trouve néanmoins les gros journaux comme Le Monde, Le Figaro, Les Echos, Libération, Le Parisien et Aujourd’hui en France, tous disponibles entre 11,99€, 12,99 € et Le Monde à 15 €. Si seulement, en plus, je peux faire une recherche par mots-clés ou rédacteur, j’en achète une demain.
Je rajouterais que le marché de la BD et du Manga trouverait aussi un marché dans le fait de démartérialiser le support. Imaginez tous vos mangas à porter de main…

D’un autre coté, je fais partie de la génération des personnes qui ont encore une affection pour le support physique, le toucher des pages et leurs senteurs bien particulière.
Je ne suis donc pas prêt à renoncer personnellement à ce plaisir, en revanche, si dans mon sapin j’en ai un, je serais ravi de l’utiliser.

Et vous, succomberez-vous à ce nouveau « gadget » high-tech?