Je suis loin d’être un fanatique de la marque Apple, mais il est toujours intéressant de mieux comprendre le personnage qui est à l’origine de cette success story planétaire. Le 12 avril prochain va paraitre un livre par Daniel Ichbiah sur la vie de Steve Jobs et je compte bien me le procurer.

« À 30 ans je me suis retrouvé sur le pavé. Viré avec pertes et fracas. La raison d’être de ma vie n’existait plus. J’étais en miettes. Je ne m’en suis pas rendu compte tout de suite, mais mon départ forcé d’Apple fut salutaire… »

Telle est la confession de Steve Jobs en ce matin de juin 2005 aux étudiants de l’université de Stanford. Elle résume la maturation qui s’est lentement opérée en lui. Chassé d’Apple en 1985, Jobs a réussi un come-back retentissant dix ans plus tard et décliné des oeuvres qui marquent leur époque telles que l’iPod, l’iPhone et l’iPad.

Les 4 vies de Steve Jobs dépeint le parcours exceptionnel d’un homme qui a changé notre rapport à l’informatique, au téléphone portable, à la musique… Et il dévoile aussi mille facettes inattendues de l’artiste hors normes qui dirige Apple. Sa quête de l’illumination en Inde – Son refus initial de reconnaître la paternité de sa fille Lisa – La quête de sa mère qui l’a abandonné à sa naissance – La tentative de soigner son cancer par un régime alimentaire végétarien…

les4viesdestevejobs22