La France et ses sondages : 1 français sur 2 serait un pirate et dès la fin de l’année 2011, HADOPI enverrait entre 50.000 et 100.000 lettres d’avertissement par jour…. par jour ?

hadopi-pirate

Pour ceux qui téléchargent, il est temps de se demander comment passer le cap 2011 et comment allons nous changer notre téléchargement en 2011. W3sh fait le point suivant le contenu que vous téléchargez.

1/ La musique //

Premier point de discorde entre l’industrie et les consommateurs, la musique est au commencement de la lutte anti-piratage. Pourtant en 2010, puis en 2011, les offres d’écoutes (et non de possessions) illimitées sont disponibles. Les Sportify, Deezer et autres consorts, nous invite déjà à passer du coté légal de la force. La carte Musique est aussi une solution (pas complète) mais alternative.

Verdict // pertes 2011 : 9,99 € par mois soit 120 euros par an //  30 % d’entre vous ont déjà sauté le pas.

—–

2/ Les séries françaises et américaines //

On commence à rentrer dans les détails de la loi et même si tout n’est pas encore clairement défini, le téléchargement (possession, mise à disposition et diffusion) est illégal. Donc dans ce domaine, les séries posent de sérieuses problématiques : disponibilités, diffusions et rediffusions, traduction, droits.

Les séries françaises bénéficient de nombreuses rediffusions et la fonction Replay des chaines est plûtot bien développée. 50 % des spectateurs utilisent déjà cette fonction de manière quotidienne. Attention, ne téléchargez pas les séries françaises, les ayant droits viendront plus facilement vous trouver car vous êtes à la porte d’à coté. L’affaire MIMI MATHY, 2 mois de prison et 33.000 euros d’amende devrait définitivement vous en dissuader.

Les séries américaines posent plus de problèmes : le temps de traduction, achats des droits par les télés françaises et planification des diffusions, les spectateurs français accusent 1 an, et plus souvent 2 ans de retard. Sinon, il faudra attendre la sortie en coffret DVD zone US. L’illégal, ici est plus compréhensible – je n’ai pas dit pardonnable – car le contenu alternatif n’existe pas et c’est l’une des plus grosses pertes que nous subiront car aucune solution de rechange n’est proposée. Qui a dit streaming ?

Verdict // pertes 2011 : temps passé sur les chaines Replay et Streaming de mauvaise qualité pour les spectateurs des séries US.

—–

3 / Les films //

L’ensemble des acteurs du cinéma français a fait beaucoup d’efforts en matière d’égalisation des droits avec leurs homologues américains. Les sorties de films sont, de plus en plus souvent, mondiales. Dans les autres cas, il faut compter 1 ou 2 mois entre la sortie US et la sortie européenne (ce qui est énorme en terme de spoil pour les vrais cinéphiles). Les cinémas français, et l’adoption d’une carte à consommation illimitée de films parait être le meilleur investissement pour 2011, si vous n’avez pas déjà sauté le pas depuis 2000. Un petit effort sur le confort des places, ajoutez le fait de pouvoir apporter ses propres sandwichs et ces grandes salles de cinéma gagneront au moins 30% d’abonnement illimité en plus.

Verdict // pertes 2011 : carte UGC 240 € par an et comptez quelques formules pop-corn/coca à 6,40 euros.

—-

4/ Les livres et magazines //

Il me semble logique que la loi restreigne le téléchargement de livres (loi sur la reproduction) et pourtant la diffusion de livres, et par extension, des magazines, ne semble pas avoir subi d’effondrement en 2010. Certes la MNPP, le syndicat le plus conservateur, crie au scandale à cause des pertes de revenus (les employés des NMPP ont des avantages que je qualifierais de démentiels mais ici n’est pas le débat) mais les français ont toujours une affection populaire pour les magazines (plus gros consommateurs dans le monde et plus grand nombre de publications par habitant). Relay propose déjà l’illimité magazine (pack d’une cinquantaire de publications) pour 19,99 par mois en téléchargement numérique. Le prix des livres est unifié et fixé par la loi (5% de réduction maximum sur les livres neufs) mais le système de prêt des livres physiques est toujours actif. Bienvenue IRL.

Verdict // pertes 2011 : 240 euros par an pour les magazines du pack Relay + l’achat en kiosque de quelques numéros spéciaux pour sauver les kiosques. un E-reader : 200 euros ou beaucoup d’amis cultivés qui partagent leurs livres de poche. Point positif : on sauve des arbres.

—–

En 2011, on attendra donc tous la lettre d’HADOPI pour changer nos habitudes de consommations mais on doit déjà se préparer psychologiquement et en faire le deuil. Il faudra soit trouver d’autres méthodes de partage, ou soit rentrer dans le moule de la légalité numérique. J’ai toujours été un peu trop gros pour le moule…

//
hadopi-pirate1