w3sh.com

[cinéma] w3sh a vu The Green Hornet en 3D de Michel Gondry

0 Réactions

The Green Hornet est à la base une bande dessinée dont l’univers se situe quelques parts entre Kick Ass et Hancock (un super héros trop looser).

Ce frelon vert-ci est réalisé par Michel GONDRY (plus connu pour Eternal Sunshine of the Spotless Mind, La Science des rêves, les pubs de la Saga Nespresso – What else ? et Soyez sympas, rembobinez!)

W3sh vous donne les clés pour apprécier THE GREEN HORNET à sa juste valeur.

the-green-hornet-3d

//IRONIE DU SORT, J’ADORE L’IRONIE…

Avant de voir le film, il faut se dire que l’histoire, les personnages, le big boss, les armes et mêmes les voitures, tournent autour de l’ironie. L’ironie à toutes les sauces : on en mange en séquence d’entrée (essayez seulement de prononcer le nom du méchant à la sortie du film) et ça ne s’arrête qu’à la fin.

// LE SIDE KICK
Ce qui a intéressé Seth Rogen et Evan Goldberg dans l’écriture de The Green Hornet, c’est qu’il s’agit probablement de l’unique fois où le “side-kick” (Caito) est plus connu que le héros qu’il accompagne. Dans la série originale, Caito était interprété par Bruce Lee. En 2011, c’est un autre chinois, le chanteur chinois JAY CHOU, qui s’y colle, avec un délicieux travail de dialogues. Le véritable héros ici, c’est Caïto.
CAMERON DIAZ fait une apparition en guest star anecdotique néanmoins remarquée. Au passage, demandez-vous comment elle a fait pour ne pas avoir vieilli d’une ride depuis MARY A TOUT PRIX.

// LE MECHANT EST HILARANT
Christoph Waltz dont la performance dans Inglourious Basterds a conforté les producteurs dans leurs choix, a un rôle taillé sur mesure. A la hauteur contrairement à Nicolas cage, qui était consentit pour le rôle, avant l’audition de Christoph.

// BONUS STAGE // Une audition particulière //

L’audition de Jay Chou s’est déroulée… par webcam! Néanmoins sa performance a réussi à convaincre les producteurs de son talent, et il a de ce fait décroché le rôle!

Mon avis w3sh: ACTION, FEU, CASCADE, RIRE et IRONIE.

Vous l’aurez compris, tout le talent de THE GREEN HORNET est de surprendre avec peu de communication – j’en avais pas entendu parler avant de décider d’aller voir le film. J’en suis satisfait dans l’ensemble même si au bout de 2H, on tend à s’assoupir. Allez le voir avec ou sans 3D – la 3D qui n’amène rien de plus.

The GREEN HORNET : 16/20!

Passionné par les Nouvelles Technologies, le marketing, le monde du numérique et le luxe, Chihong partage sur w3sh les dernières trouvailles du web. Egalement Stratège Digital, il accompagne les sociétés dans leur politique d'introduction sur les réseaux sociaux. Twitter @chihonghoac Mail : chihonghoac@gmail.com

0 Réactions

  • Ederntal

    Que viens faire Clint Eastwood dans cette histoire ?

    Sinon oui, le film est pas mal, et la 3D relief n'apporter vraiment RIEN dans ce film. C'est une honte de nous l'imposer (tous les cinémas parisiens, ou presque, le diffuse en 3D relief) !

  • Morgan

    Je ne comprend pas ce que Clint Eastwood et Au-Delà viennent faire au milieu de cet article.

  • chihonghoac

    aucun rapport! erreur d''inattention du rédacteur ;)

  • chihonghoac

    aucun rapport avec clint eastwood! erreur d''inattention du rédacteur ;)