Les grandes écoles (HEC, Dauphine, Polytechnique…), pratiquent le lipdub assidûment. Pour certaines, c’est même une composante du programme, ou comment apprendre à faire du marketing viral ou manager une équipe. Modèle du genre, Essec 2009: 200 participants et une vingtaine d’associations, accessoires (repérés, un toboggan et un mec qui fait du ski), décors chiadés, image travaillée, tube imparable (les Black eyed peas, encore)…

Il manquait les écoles supérieures d’arts !

L’école Axe Sud Toulouse a ouvert le bal en créant son propre Lip dub conçu comme un vrai travail professionnel (concept, création d’un story board, évaluation du coût des décors, travail avec le réalisateur…)

Beau travail!