Heidi GHERNATI, étudiant en 5ème année en design interactif à Nantes, nous a contacté pour obtenir des avis sur son projet de fin d’études. C’est un projet intéressant qui fait appel à l’écologie, les réseaux sociaux et du ludique. Un Sim City « green » entre voisins… Pour ma part, je ne suis pas sur de vouloir rentrer en proximité avec mes voisins, j’aime le calme et la discrétion de mon chez moi.

Voici la description du projet ci-dessous, donnez nous votre avis.

Ce projet traite de la communication et de la vie au sein d’un immeuble en répondant à la question : comment passer d’une promiscuité à une proximité entre les habitants d’un immeuble. Cette question est travaillée d’un point de vue de designer interactif en se penchant sur les espaces virtuels et le fonctionnement d’une communauté (réelle ou non).

MyUshU se présente sous la forme d’une application téléchargée depuis internet. On y retrouve un monde virtuel (une sorte « d’espace vert virtuel », espace vert qui est souvent manquant dans les immeubles, en particulier en centre ville) dans lequel l’utilisateur fait évoluer une communauté composée de ses voisins en construisant des bâtiments et en s’occupant de son avatar. Il faut également faire attention à sa consommation d’énergie (eau et électricité) dans le réel car elle est reliée à l’application. Une réduction dans le réel des besoins énergétiques permet une augmentation des possibilités dans le jeu (on pourra par exemple construire plus de bâtiments si on a plus d’énergie, ou alors effectuer plus d’actions). Cette énergie va également servir au sein d’un concours : les habitants qui auront le meilleur ratio entre énergie consommée, eau consommée et bien-être des personnages virtuels recevront, à la fin de chaque mois, des bons de réduction chez les commerçants du quartier.

Si l’habitant ne trouve pas un élement précis au sein de son immeuble, il va pouvoir installer MyUshU sur son téléphone et se promener. Grace à un émmeteur bluetooth devant les immeubles, on est informé si une corespondance est trouvée avec nos recherches dans le bâtiment devant lequel on passe.

Après avoir rempli son profil en mettant des éléments (objets ou services) à disposition pour ses voisins, l’utilisateur va pouvoir développer une communauté virtuelle. Cette collaboration dans le virtuel va pouvoir rapprocher les voisins et les amener à se connaître mieux (premierement dans le virtuel, pour pouvoir amener par la suite une rencontre ou une collaboration dans le réel).

Un boitier relié aux compteurs d’eau et d’électricité permet de récupérer les informations énergétiques. Une connexion à internet est nécessaire pour le stockage des profils utilisateurs, la synchronisation et l’échange entre les joueurs.

L’univers graphique est simple et coloré. Il appuie ces idées de jeu et de distraction qui forment ce projet. L’interface est plus sobre mais fonctionnelle et permet l’accès aux outils de communication, d’échange et de contrôle de l’univers.

screen06

screen05

screen11

screen12