Jusqu’à présent, certains films à succès étaient déclinés en jeux vidéo, et certains jeux vidéo ont été adaptés sur grand écran, mais jamais, à ma connaissance, des jeux sur consoles ont été développés en même temps que le film racontant l’histoire du jeu. Avec « Dead Space » et « Dead Space Downfall », EA innove avec un nouveau concept 3 en 1 : jeu + bande annonce + film.

L’histoire de Dead Space : Lorsque l’immense vaisseau spatial USG Ishimura découvre un vestige extra-terrestre dans un système stellaire reculé, il perd mystérieusement tout contact avec la Terre. Un ingénieur, nommé Isaac Clarke, est alors envoyé à bord de l’Ishimura pour réparer le système de communication du vaisseau. Mais une fois sur place, il découvre l’horreur d’un cauchemar insoupçonné : le vaisseau n’est plus qu’un cimetière maculé de sang dérivant, et l’équipage atrocement mutilé a été infecté par un fléau inconnu. La mission technique de Clarke devient alors une mission de survie….pour sauver sa peau, mais aussi rendre le vestige à sa planète….quoi qu’il en coûte.

En France, tout a démarré le 23 octobre avec la sortie sur PS3 et Xbox 360 du jeu Dead Space, dans lequel Horreur, survie, science-fiction sont au menu, suivi le 24 octobre d’une bande annonce digne d’une super production hollywoodienne, avant la sortie du film en DVD, le 5 novembre (dont l‘histoire se situe avant le démarrage du jeu).

C’est ce même schéma qu’EA a reproduit lors de la soirée organisée jeudi dernier au Gaumont des Champs Elysées.

– Le jeu que j’ai eu l’occasion de tester sur Xbox 360 est une vraie merveille au niveau du graphisme et du réalisme, avec une jouabilité qui est plutôt bonne (même si je me suis fait trucider plusieurs fois lors de la même partie).
– La projection de la bande annonce donne ensuite clairement le ton du film (réalisé en images de synthèses), qui a été projeté après à un petit discours prononcé par l’un des développeurs américain.

L’histoire qui est racontée et le scénario du film sont totalement crédibles, (loin du film « Final Fantasy » qui avait été une grande déception). L’utilisation de technologies assez avancée et l’apport de la 3D rendent les personnages et les scènes du film extrêmement réalistes, un réalisme qui contribue énormément à la violence des scènes du film.

Les grands enfants qui souhaitent préparer au mieux la fête d’Halloween peuvent déjà commencer par le jeu, en attendant la sortie du film le 5 novembre …

Plus d’informations sur http://www.deadspacegame.com