Le magazine de consommation « Which? Computing » a demandé à  un biologiste d’examiner au microscope plus de 30 claviers d’ordinateurs dans un bureau londonien.

Les résultats de ces examens montrent que certains claviers abritent des bactéries pouvant présenter un risque élevé pour la santé de leur utilisateur, à  tel point que le biologiste est allé jusqu’à  demander le retrait immédiat de quatre d’entre-eux qui étaient « cinq fois plus sale qu’un siège de toilettes », et le clavier le plus sale dépassait de 150 fois la limite pour ce qui est le nombre de bactéries néfastes.

« La principale cause de l’infection d’un clavier est le fait de déjeuner à  son bureau, puisque les restes alimentaires sont propices au développement de millions de bactéries. Une mauvaise hygiène personnelle, comme de ne pas se laver les mains après être allé aux toilettes peut aussi être en cause », relève le magazine.

D’après un sondage effectué sur internet auprès de 4 000 personnes, une personne sur dix avoue ne jamais nettoyer son clavier, et 20 % des personnes ne nettoyent jamais leur souris, … plus de la moitié du panel a reconnu nettoyer son clavier moins d’une fois par mois.

En conclusion, cette analyse montre que le fait de ne pas nettoyer son clavier régulièrement (compte-tenu de la saleté qui s’accumule sur nos PC) reviendrait à  manger un repas sur des toilettes, sauf si on nettoie son PC régulièrement.

Bon, je me ferai bien un petit nettoyage de printemps ….