Aujourd‘hui, Jeudi 8 Mars, c‘est la journée de la femme, je me dois donc d‘aborder le sujet. La question est quel angle d‘attaque choisir ?

Historique peut être, en expliquant que cette journée existe depuis très longtemps puisqu‘elle trouve son origine dans les manifestations de femmes au début du XXe siècle en Europe et aux à‰tats-Unis, qui réclamaient des meilleures conditions de travail et le droit de vote.

Ou alors Féministe, en hurlant au scandale parce qu‘encore aujourd‘hui en France la parité reste un beau concept pas toujours bien appliqué.

Ou encore Révoltée devant la violence encore infligée aux femmes, que ce soit à  l‘étranger ou à  côté de chez nous (Chaque mois, six françaises décèdent suite à  la violence de leur conjoint).

Ou pourquoi pas Politique, en m‘insurgeant sur le fait que certains candidats à  la présidentielles 2007 n‘hésiteraient pas à  remettre en cause le droit à  l‘IVG. Et que dans certains pays d‘Europe, comme le Portugal par exemple, l‘avortement soit encore illégal.

Et puis finalement j‘ai décidé de choisir d‘en parler à  ma façon, tout simplement.

Alors voilà  je suis une fille de 24 ans qui vit en France. J‘ai plutôt de la chance, je ne me sens pas spoliée, je suis entourée d‘hommes modernes qui aiment et respectent les femmes. Et les seules réflexions machismes auxquelles j‘ai le droit concerne les voitures (du genre « femmes au volant….. », ou encore « laisse je vais le faire ce créneau ! »).
Bref pas de quoi se poser en victime (surtout que ça donne l‘occasion de rappeler que si les femmes payent moins cher leur assurance auto c‘est parce qu‘elles conduisent mieux, et plus prudemment !).

Je sais aussi (enfin j‘espère !) que les lecteurs masculins de W3sh sont des hommes modernes, qui respectent les femmes, je n‘ai donc pas de leçon à  vous faire, si ce n‘est de continuer !

Une dernière remarque cependant, j‘ai remarqué que même les hommes modernes avaient une certaine tendance à  retomber dans le machisme quand on abordait un sujet quelque peu tabou : le sexe, et plus spécifiquement la liberté sexuelle des femmes.

Vous vous rappelez cette chanson de Tryo : « Un homme qui aime les femmes on appelle ça un Don Juan, une femme qui aime les hommes on appelle ça comment ? ».

Ce sera donc ma petite revendication du 8 mars, qu‘on arrête de coller des étiquettes au gens, surtout quand c‘est pour déprécier une fille qui vit librement sa sexualité, alors qu‘on encense l‘homme qui fait de même.

Mais au final pour moi la journée de la femme c‘est avant tout l‘occasion de revendiquer la chose qui me semble la plus importante, la Liberté.

Liberté de nos choix, de nos actes. Et liberté de vivre en harmonie avec nos amis les Hommes !