Le « rocketbelt » ou ceinture fusée, est une espèce de sac à  dos contenant des réservoirs de combustible et un moteur fusée, qui permet de faire voler un homme sans voilure ni ailes. Un ultralight avant l’heure. Cette machine a été construite dans les années 1960 aux USA par Wendell F. Moore de Bell Aerospace, pour le compte de l’armée américaine , pour le transport individuel de fantassins.

Fabriquée en quelques prototypes, le projet a été abandonné à  cause de la durée de vol trop courte (25 secondes). On a vu cette ceinture dans quelques films: un James Bond (thunderball) ainsi que dans le feuilleton télé: « l’homme qui tombe à  pic » (the fall guy) puis une démonstration a été faite à  l’ouverture de la coupe du monde de 1984 à  Los Angeles .

Les rocketbelts reprennent du poil de la bête et suscitent un regain d’intérêt depuis quelques années. Une association virtuelle, s’est créée sur Internet sur ce sujet, regroupant environ 150 personnes, la plupart oeuvrant dans d’autres domaines de l’aviation (pilotes d’avion, d’hélicoptère, parachutistes, parapentistes) avec une dizaines de personnes construisant un Rocketbelt ou un Jetbelt.

Un Suisse construirait un appareil volant 6 minutes.