L’univers de Patrick Moya j’adore. Très accessible, c’est enfantin, onirique, malicieux et même un brin pervers. Ce chef de file de « la nouvelle école de Nice », très prisé en Italie, expose en ce moment à  Paris dans un cadre magnifique qu’il lui correspond bien : le toit de la Grande Arche de la Défense.

Je vous encourage vivement à  venir découvrir ses oeuvres, peuplé de son personnage récurrent, « Moya », personnage de bande dessinnée, croisement entre l’artiste et Pinocchio, sa star préférée !