Le dernier LastMag #16 est disponible! Vous pouvez le télécharger au format PDF.

Pour tous les survivants de la canicule, et de cette époque aussi sublime que sordide, LAST Mag attaque la rentrée en force, dans un blitzkrieg o๠les cÅ“urs pleuvent à  la place des bombes. L’amour serait-il une arme de destruction massive aux yeux de Christian Rothenhagen, l’artiste qui à  réalisé cette couverture ainsi qu’une double page libre, empreinte de sentiments explicites.

Tetsouille & Playmoo, à  la façon de Charlie et sa chocolaterie magique, nous illustrent la production de spaghettis dans leur usine fantasmatique… Et parlant de fantasmes, Marshall’Ombre nous livre ses désillusions au sein d’un tragique freestylo.

Une fois de plus, cette édition retrace le mouvement estival, de Chicago (pour une session de shop digging) à  Genova (pour une expo conceptuelle mêlant son et image). Rentrez dans les coulisses du Bread & Butter Barcelona, le salon professionnel au rythme effréné, suivez le parcours enchanté de Diegbass au festival de Benicassim, et appréciez le kiff qu’a pu procurer le passage de Radiohead à  Rock en Seine.

Zevs, l’artiste anonyme qui ne passe pas inaperçu, nous conte son mode opératoire. Et dans le genre mystique, le zoom sur le dernier album de Busta flex vous semblera un peu cruel, si vous ne percevez pas tout le bonheur qui se cache derrière l’âcre encre de la Walkmind’s conspiracy. L’équipe d’Airtist vous explique ce que sont les DRM, et le LAST crew vous Triptyque ce que sont les BPM. Alex, le fondateur de Skatecrew, pousse un coup de gueule légitime contre le maire de Provins et les riders nous disent tout le bien qu’ils pensent des installations wakeboard et snowboard du Festival International des Sports Extremes.

LeMush met en lumière le subtil mariage entre les marques et les jouets. Pendant ce temps, des Playmobils foutaient le bordel dans sa cuisine pour se mitonner une délicieuse fondue au chocolat. Enfin, vous découvrirez comment la phrase « all your base are belong to us » (qui n’a aucun sens) est rentrée dans la légende sémantique de la langue anglaise. Gaylord Pedretti, lui, se fait des films dans la rubrique LAST Games, et on s’en fait à  son sujet à  travers une news chaude comme le plus beau jour de cet été révolu. Vous voulez savoir ce qu’il en est exactement ?