Le logiciel George, le meilleur de la catégorie des « chatbots » ou robots bavards, a reçu cette semaine en Grande-Bretagne le prix Loebner, une distinction scientifique honorant les machines capables de nouer les dialogues les plus réalistes avec des humains.

Georges apparaà®t sur son site sous la forme d’un homme chauve, mince, chaussé de lunettes et habillé d’un pull à  col roulé. Il sait sourire à  propos, ricaner, bouder, taper du poing sur une table tout aussi virtuelle que lui. Il sait aussi faire du charme, et peut se montrer romantique. Il est parfois aussi grossier, et de façon inattendue.

Des discussions pour le moins déconcertantes !