Envie d’avoir une oeuvre d’art dans son salon sans devoir débourser une fortune pour autant ? Alors direction l’artothèque. Il en existe une cinquantaine en France. Là  sur présentation d’une assurance habitation et moyennant une cotisation annuelle d’une vingtaine d’euros, vous pourrez emprunter pendant deux mois l’oeuvre (toile, photographie ou lithographie) de votre choix.

J’adore le principe de ces bibliothèques d’art contemporain, imaginez une photographie de Robert Doisneau dans votre petit chez-vous, pour une somme à  la portée de toutes les bourses, qui a dit que l’art était élitiste ?

Sage décembre, Elyse Turbide