Cela fait quelques temps maintenant que je possède les deux consoles et j’ai toujours voulu faire un comparatif personnel. Voici mes impressions…

Bien qu’elles soient différentes, bien que leurs fonctionnalités soient différentes (outre la fonction jeux vidéo), chacune des deux consoles a des qualités qui la différencie de l’autre …

1 – Ergonomie / esthétique / écran

La PSP est avant tout un magnifique objet, qui offre une très bonne prise en main, grâce à  sa forme ovale, mais aussi grâce à  la position des touches. Son grand écran TFT est magnifique, ce qui permet une très bonne visibilité aussi bien pour jouer, que pour regarder des photos ou des vidéos.

Par rapport à  la DS (1ère du nom), la DS Lite a vu ses dimentions nettement réduites, et offre à  ses deux écrans le rétroéclairage, qui a pour conséquence un accroissement significatif de la lisibilité. La prise en main est bonne, et la présence d’un stylet et d’un écran tactile est un plus significatif.

2 – Jouabilité

Quelque soit la résolution ou le graphisme du jeu , le processeur et le magnifique écran de la PSP se sont, jusqu’à  présent, révélés à  la hauteur (le graphisme de certains jeux n’a rien à  envier à  celui des consoles de salon). Le choix entre les touches directionnelles et la pseudo manette permettent une jouabilité tout à  fait correcte. Seule la faible autonomie peut s’avérer gênante, notamment lorsque l’on joue en mode WIFI.

La DS Lite quand à  elle ne possède pas de manette, mais les touches directionnelles permettent une bonne jouabilité, auxquelles s’ajoute le stylet et l’écran tactile, qui offrent une maniabilité et des effets nettement supérieurs à  la manette de la PSP. L’autonomie est tout à  fait correcte. Les catalogues de jeux des deux consoles commencent à  s’étoffer. Les deux catalogues sont relativement différents (même s’ils ont certains titres en commun).

3 – Autres fonctionnalités

Lecture d’albums photos, de vidéos (MPEG-4 et films support UMD), de fichiers MP3, navigation Web, … la PSP est un véritable outil multimédia. La qualité d’affichage des photos et vidéos est excellente, et la qualité du son pour les fichiers vidéos et audios très bonne.
La navigation sur le web est des plus fastidieuses … et l’on regrette l’absence d’écran tactile, une technologie que Sony maà®trise pourtant bien. L’installation de nombreux autres applicatifs est également possible (à  condition de posséder la bonne version de l’OS), et Sony commence à  commercialiser des logiciels plus ludiques et plus utiles.
De nombreux accessoires (cables sortie TV, …) commencent à  faire leur apparition.

La DS Lite offre quand à  elle une fonctionnalité très sympathique appelée « Pictochats », qui permet de dialoguer avec une autre console DS située dans un rayon de moins de 100 mètres, via la technologie WIFI. La DS fait également office de réveil matin.
Le grand regret sur cette console, est l’absence de navigateur web et de logiciel de messagerie E.Mail, dont l’implémentation auraient été des plus judicieux à  cause de l’augmentation du nombre de Hot Spot WIFI, et de son excellent écran tactile.
La sortie d’une cartouche avec un navigateur Web au Japon le 25 juillet dernier, tend à  confirmer que Nintendo a rectifié le tir … mais la sortie de ce produit en Europe n’a pas été annoncée … du moins pas encore …

4 – Mémoire

L’absence de mémoire native sur les deux consoles est inexplicable.

Sur la PSP, seul un lecteur de cartes Ms Duo Pro est présent. Les capacités de 2 Go commencent seulement à  être proposées, ce qui permet de stocker 2 DivX tout au plus. Les Kits « Batterie / Disque Dur 4 Go » proposés par certains accessoiristes au prix fort, ne m’ont pas convaincu.
Des rumeurs annoncent la présence d’une mémoire flash de 4 Go sur la prochaine version de la PSP …

La DS, quand à  elle, n’a pas de mémoire. Les données relatives à  chaque jeu sont stockées sur la cartouche du jeu concerné.

5 – Impression générale

La PSP offre une variété de fonctionnalités très intéressantes et très agréables, et l’implémentation de fichiers sur la carte Memory Stick est grandement facilité par la connectique USB de la console. Le gros point noir est constitué par les nombreux verrous logiciels que Sony a installé au fil des différentes versions de son OS, faisant ainsi de la version 2.6 de son OS un produit TOTALEMENT BRIDE … !!
… vraiment dommage, quand on voit le potentiel de la console ….
Le prix des jeux (entre 50 et 60 euros) est beaucoup trop élevé pour une console portable.

La DS est une console simple, aussi bien dans sa conception que dans son utilisation. La lecture des cartouches dans anciennes GameBoy lui confère un catalogue de jeux plus important que celui de la PSP. Par contre, l’absence de mémoire et d’applicatifs multimédias limite les possibilités de la console.
Le prix des jeux (entre 30 et 45 euros) est relativement correct (comparé à  ceux de la PSP).

6 – Les plus et les moins

Sony PSP :
+++ écran couleur
+++ la conception de produit
+++ lecteur de cartes mémoires
+++ applicatifs disponibles sur le Net
+++ jeux multijoueurs en WIFI
— pas de disque dur
— verrous logiciels de l’OS
— utilisation navigateur web
— autonomie batterie
— prix des jeux
— fragilité de l’écran

Nintendo DS Lite :
+++ taille et ergonomie de la console
+++ jeux multijoueurs en WIFI
+++ écran tactile
+++ jouabilité de certains jeux avec le stylet
+++ lecture des cartouches de jeux GameBoy
+++ simplicité d’utilisation
— pas de mémoire interne
— console peu polyvalente
— évolutivité

7 – Conclusion

Ces deux consoles sont trop différentes pour pouvoir être comparées. Le choix de la console se fera avant tout su la console elle – même, mais également sur le catalogue de jeux … et puis, cela dépend aussi si vous avez besoin d’un lecteur MP3 …

(photo prise avec un Nokia N80)

Via Technonews