Parce que l’intolérance se doit d’être éradiquée, le 17 mai 2006 aura lieu la journée de lutte contre l’homophobie.

A cette occasion l’association IDAHO (International Day Against Homophobia) en partenariat avec le magazine Têtu, relance son concours de nouvelles contre l’homophobie. Les apprentis novelistes sont invités à  présenter une nouvelle d’une longueur de 2000 mots dont le propos touche à  la question de l’homophobie. Le texte lauréat sera publié dans Têtu.

Je soutiens tout à  fait cette initiative. Le texte lauréat de l’anné dernière était d’ailleurs très réussi, à  la fois boulversant et abrupte.
Et pour ceux qui douteraient du bien fondé de cette journée, rapelons qu’elle est organisée à  une date symbolique, c’est à  dire 16 ans jour pour jour après la décision de l’Organisation Mondiale de la Santé de supprimer l’homosexualité de la liste des maladies mentales.

Dans le domaine de la tolérance, il y a encore du chemin à  parcourir…