Avec « Moi, Charlotte Simmons », Tom Wolfe poursuit sa radioscopie de l‘Amérique.
C‘est au coeur d‘un campus américain que nous emmène le fondateur du « nouveau journalisme ». Son héroà¯ne, la très naà¯ve Charlotte Simmons, vient en effet de décrocher une bourse pour la prestigieuse Dupont University, faculté fictive mais ô combien réaliste, puisque Wolfe, fidèle à  sa méthode, a enquêté dans douze universités américaines avant de commencer son livre.

Pendant trois ans, le dernier dandy des lettres américaines a donc pris des notes au fond des salles de classe, dans les recoins des beuveries ou les couloirs des dortoirs. Il en resort un ouvrage extraordinairement documenté, porté par une dramaturgie impeccable. Ca sonne juste, c’est percutant, avec toujours cette pointe de cynisme qu’on aime tant.

Pour tous les futurs étudiants-erasmus !