Imaginez un peu…
« Si vous voulez que Lionel Jospin soit président… votez 1 !
Par contre, si vous voulez que ce soit Jacques Chirac… votez 2!
En envoyant 1 ou 2 par SMS au……. »

Le fantasme de Nikos qui pourrait ainsi remplacer Patrick Poivre d’Arvor ou Claire Chazal lors des soirées électorales.
On n’en est pas encore là , mais, petit à  petit, on s’en approche:
En Suisse, il faut savoir qu’on passe ses loisirs à  aller voter. On vote pour tout et n’importe quoi, de la question la plus sérieuse à  la plus futile. Et c’est sà»rement cette fréquence d’élections qui pousse les suisses à  innover dans le domaine. La petite ville de Bà¼lach va inaugurer, lors d’élections concernant la limitation de vitesse, le vote par SMS. Chaque électeur recevra un code d’identité unique qui leur permettra d’envoyer le bulletin de vote SMS.
Et la fraude me direz-vous. Faire des tests sur la question de la vitesse limitée, ne devrait pas attirer les convoitises de fraudeurs, c’est donc un bon terrain d’expérience.
Mais les instances suisses prévoient d’étendre la pratique aux villes voisines dès le mois prochains. Alors quand l’enjeu deviendra de taille suffisante, les fraudeurs pointeront alors le bout de leur nez et l’on pourra alors tirer de vraies conclusions.
Une dernière chose. Pourquoi voter par SMS? Parce que ça amuse les plus jeunes, parce que ça évite au chasseur de perdre une matinée de chasse dominicale, et j’en passe et des meilleures.

gadgets, tendances, fashion, musiques, mode, hype, techno, culture urbaine, art