La Nuit Blanche 2005 fut synonyme d‘art contemporain, de musique, de jeux de lumières, et de milliers de personnes flânant dans Paris jusqu‘au petit matin. L‘itinéraire téléchargeable sur Internet à  été parfaitement suivit par le public, de la mairie du IVeme en passant par les Halles et son jardin transformé en discothèque brésilienne, l’Institut du monde arabe pour y déguster un thé à  la menthe, l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, la Bibliothèque François Mitterrand transformée en forêt jusqu’à  Belleville ou les jeunes filles rêvant de devenir top model s’en sont donné à  coeur joie au défilé de Maroussia Rebecq.

Paris — La 4e Nuit blanche parisienne, qui s’est déroulée jusqu’à  tôt hier matin, a attiré quelque 1 250 000 visiteurs, selon un comptage effectué par les 600 agents de la Direction de la prévention et de la protection de la Ville de Paris, a déclaré tôt samedi Christophe Girard, adjoint au maire de Paris en charge de la Culture, dans un entretien téléphonique à  l’Associated Press.

«Un nouveau succès; les résultats donnés plus tôt sont confirmés», a précisé hier peu avant 7h l’adjoint au maire, qui s’est félicité de l’absence d’incident majeur et de l’ambiance «bon enfant» de la manifestation, avec «la présence, nombreuse de familles et de jeunes, parfaitement au fait de l’art contemporain»

AP

Vous pouvez retrouver la vidéo du journal de TF1 sur la nuit blanche ici.

Et moi pendant ce temps, je dormais au chaud sous ma couette, votre aimable serviteur avait trop fait la fête les jours précédents.

Nuit Blanche.jpg, gadgets, tendances, fashion, musiques, mode, hype, techno, culture urbaine, art