Dès qu’un produit d’envergure sort dans le monde de la high tech, les accessoiristes s’en donnent à  coeur joie. Et la manne que représente le iPod n’y a certainement pas été pour rien.

La PSP est accessible depuis début septembre en France et depuis plus longtemps aux Etats-Unis, au Japon et dans les (grandes) poches de ceux qui la voulait vraiment. Comme certains d’entre nous, chez w3sh, étaient dans ce cas, fallait pas s’en priver. D’ailleurs, nous n’hésiteront pas à  vous faire un petit dossier sur la chose dans les semaines à  venir.

Pour l’instant concentrons-nous sur les accessoires pour la PSP. Et particulièrement sur le coffret de survie proposé par Nakiworld (40€ environs).

Dsc01118-1

Composé d’un étui rigide à  mousqueton et présentant de multiples rangements pour UMD et autres petits accessoires, d’un petit tissu pour essuyer la PSP, une protection d’écran autocollante, d’une coque rigide transparente pour protéger la machine, une extension de pad analogique, d’un rangement rigide pour 4 UMD et d’un craddle pour PSP.

Manifestement, Nakiworld a voulu contenter le côté sédentaire avec le craddle et l’étui pour UMD, tout comme le baroudeur avec l’étui rigide et la coque de protection.

Une bonne idée répondant bien au paradoxe de la PSP qui pourrait bien être l’outil mobile ultime multi-envirronements et transgénérationnel (j’exagère un peu peut-être).

Dsc01114-1

Bonne idée donc, surtout que l’ensemble s’avère de bonne qualité. L’étui est discret, solide et pratique. Ses rangement s’avèrent très utiles bien qu’il ne faille pas transporter d’objets métalliques pointus (pas de sabre télescopique, donc) qui risqueraient d’endommager la PSP.

Le petit chiffon de nettoyage est particulièrement efficace contre les traces de doigts sur la finition noire brillante (!!!), mais totalement inutile face aux éclaboussures de boue.

La coque s’adapte bien à  la PSP, elle ne bouge pas d’un pouce (pas de risque de rayure) et l’extension de pad est le bienvenu pour pouvoir continuer à  l’utiliser confortablement. La perte de luminosité due à  cette coque n’est pas énorme, prévoyez quand même d’augmenter légèrement celle-ci, par confort. Des ouvertures sont prévues pour atteindre chaque boutons, laisser passer le son des haut-parleurs et accéder aux fixations d’accessoires.

Dsc01115-1

Le craddle est très pratique et du plus bel effet avec sa petite lumière blanche indiquant le passage du courant. L’angle est parfait pour poser sa PSP lorsqu’on regarde un film ou un diaporama. Le poids du craddle en assure sa stabilité, ce qui est plutôt rassurant compte tenu du fait que la PSP en soi n’est pas légère.

Dsc01117-1

Passons au points négatifs de l’ensemble.

Lorsque le PSP est équipée de sa coque protectrice, il est impossible de poser celle-ci sur le craddle: ça tombe. Ce qui renforce mon idée que l’on est baroudeur ou sédentaire, mais pas les 2 en même temps :-s

La protection d’écran autocollante présentait quelques défauts de colle qui laissent une bulle d’air sur le côté de l’écran, ce qui ne fait pas très propre.

Dernier point qui prête à  discussion: Il n’y a aucun câble livré dans cet ensemble, alors qu’il m’aurait paru judicieux de livre un câble charge/synchro USB en relation avec la présence du craddle. Bien sà»r on peut brancher le chargeur secteur sur le craddle, mais pour moi, déformation de l’univers PDA certainement, un craddle signifie synchronisation avec l’ordinateur.

Une absence que je regrette donc et qui, si elle avait été évitée, aurait porté l’ensemble d’accessoires proposé par Nakiworld au rang des indispensables de la console portable de Sony.

Ouuups ! Avec tout ça, j’ai oublié de vous parler du chargeur 12V sur allume cigare ! Mais comme en voiture, c’est moi qui conduit, on en reparlera quand il y aura un module GPS et un UMD de navigation. Rahhh, j’en bave !