Le haka (danse) est une danse rituelle du peuple maori, dont l’origine se perd dans la nuit des temps. On l’interprétait à  l’occasion de cérémonies, de fêtes de bienvenue, ou avant de partir à  la guerre. Cette danse est désormais célèbre à  travers le monde grâce au rayonnement centenaire, de l’équipe nationale de rugby néo-zélandaise, les All Blacks. Les joueurs, en tenue noire, interprètent traditionnellement un haka avant le début de chacune de leurs rencontres, devant un adversaire forcément impressionné. L’interprétation systématique du haka date de 1987, lors de la première Coupe du monde de rugby. Il était auparavant réservé aux tournées des All Blacks dans les pays étrangers. Le haka occupe une part très importante dans la vie culturelle des néo-zélandais (qu’ils soient maoris, métis ou Anglo-Saxons) et constitue un élément fondamental de leur identité nationale. On fait des hakas partout : dans les lycées, universités, dans l’armée etc.

Tana Umaga (le capitaine de l’équipe) a conduit le Paka o Panga, un Haka d’un genre nouveau très impressionnant, lors du match Nouvelle-Zélande Afrique du sud le samedi 27 Aout 2005 à  Dunedin. A la fin du haka, les joueurs simulait l’égorgement de leurs adversaires. Cela m’a donné la chair de poule… Peut être aussi au Sud Africains qui ont perdu le match…

Vous pouvez télécharger la vidéo ici.