Ce serait mentir que de dire que les personnes concernées ne s’y attendaient pas. Depuis le rachat de Macromedia par Adobe, la menace planait, imminente sur l’application de dessin vectoriel de ce premier, Freehand. Il est tout aussi logique que dommage d’assister à  ce genre d’événement. Pour plusieurs raison. La première vient du fait que beaucoup de personnes préféraient la souplesse de Freehand par rapport à  la lourdeur de son concurrent survivant Adobe Illustrator. La seconde est l’intégration des dessins vectoriels dans Macromedia Flash était quand même beaucoup plus stable de Freehand vers Flash que de Illustrator vers Flash. Bien sà»r, Adobe va certainement résoudre le problème en gardant les titres phares de son nouveau portefeuille.

Ainsi, qui de Dreamweaver ou de Golive va passer à  trépas?

La toute dernière raison que je vois de redouter ce genre d’événement est lié à  la synergie que crée la concurrence. Y a-t-il une autre application de dessin vectorielle capable de tenir la dragée haute à  Adobe Illustrator? A ma connaissance, non. Et c’est nous, utilisateurs, qui allons devoir nous en contenter sans possibilité de faire jouer la… concurrence.

Freehand