19 designers, 1 hotel. Non ce n’est pas le plot pour une nouvelle reality TV, c’est tout simplement le concept derrière un hotel de luxe à  Madrid.

L’hôtel Puerta America est un projet unique au monde puisqu’il réunit pour la première fois de l’histoire, dix-neuf des plus grands et prestigieux cabinets d’architecture et de design au monde.

S1.jpg

Chacune des 342 chambres, 30 par étage, de cet hôtel cinq étoiles grand luxe invite le client à  jouir d’un grand nombre de formes et de matériaux << variés >>.

Tous les étages ont été confiés à  des architectes ou designers différents :

Jean Nouvel, chargé de la façade et du douzième étage, offre un mélange d’art et d’architecture pour « vivre des moments exceptionnels ».

Zaha Hadid, lauréat du prix Pritzker, a dessiné le premier étage, certainement le plus singulier : la fluidité des espaces, développés à  partir des nouvelles techniques numériques.

Pour le second étage, Norman Foster a cherché à  créer un environnement serein qui isole l’hôte du bouillonnement extérieur de la ville.

David Chipperfield a conçu le troisième étage.

Il y a combiné des revêtements faits main, des panneaux tapissés, du marbre blanc…

Eva Castro et Hoger Kehne, Plasma Studio, ont dessiné le quatrième étage.

Ils ont souhaité << changer le stéréotype de l'hôtel comme espace anodin en travaillant le développement des surfaces >>.

Les sévillans Vitorio & Lucchino ont habillé le cinquième étage en réalisant un espace accueillant dans lequel ont été transposées leurs valeurs de mode.

Le sixième étage et le bar sont l’oeuvre de Mark Newson qui, pour concevoir ces espaces, a fait le pari d’un environnement très moderne et relaxant, combinant des matières chaudes et froides afin que le client « se sente à  l’aise dès le premier instant ».

Le septième étage est l’oeuvre de Ron Arad, qui organise l’espace de manière très suggestive et imaginative, en accord avec sa vision du design.

Son interprétation est risquée, mais ouvre des pistes sur ce que doit être l’hôtel du futur.

Kathryn Findlay a imaginé le huitième étage. Son intention était de recréer un lieu de méditation o๠l’hôte puisse rêver et se sentir flottant dans les nuages ou percevoir l’odeur de la brise.

à€ cet étage, Jason Bruges a créé pour le hall et les couloirs, en collaboration avec Findlay, des installations de lumière interactives qui réagissent aux pas du client.

Au neuvième étage, Richard Gluckman a su tirer le meilleur parti d’une grande variété de matériaux, en les utilisant de façon totalement inattendue.

Arata Isozaki offre à  l’hôte un espace de style minimaliste au dixième étage. Un projet subtil et relaxant marqué par l’influence de la culture japonaise.

Le onzième étage est un projet de Javier Mariscal et Fernando Salas. Ils proposent, au moyen d’un projet graphique complet, un espace accueillant, destiné à  provoquer différentes sensations.

Teresa Sapey a donné forme au garage, qui compte 644 places.

Isometrix Ligthting and Design, chargé de la mise en lumière, a créé des solutions adaptées aux projets de chacun des architectes.

La sensation de dormir dans un lit rond, le toucher du mobilier, la surprise d’un mur rétro éclairé, d’un écran de télévision gigantesque qui descend du plafond ou la force expressive des images en sérigraphie sur un mur. L’hôtel propose ainsi une liste interminable de surprises à  découvrir à  chaque étage.

Tout a été soigné, avec la plus grande rigueur, pour réveiller les sens de ceux qui séjourneront dans un hôtel unique au monde.

L’hôtel compte 12 étages, 308 chambres, 12 suites et 22 chambres-salons.