Le Queen est bien plus qu‘un club, c‘est une institution de la nuit. Situé sur les champs Elysée, le club est ouvert tous les soirs. Réputé club gay, le Queen n‘en reste pas pour autant fermé à  une clientèle hétéro, sa programmation alterne entre soirées exclusivement gays, soirées hétéro/Gays et soirées étudiantes. Si vous allez au Queen, surveillez bien le programme. Le lundi, c‘est disco avec la soirée Disco Inferno, la meilleure soirée à  Paris du Lundi. Le Mardi, les étudiants envahissent l‘endroit pour des soirées d‘écoles. Le Mercredi, c‘est Break‘in : gay & R‘n‘B. Jeudi, c‘est Week ou Glam Attitude. Le week end, le Queen reçoit les meilleurs Dj‘s. Le Vendredi, ne manquez pas les soirée Pure. Le Samedi les gays prennent le contrôle des champs Elysée avec Icon, Rendez Vous, Trade, Bodybumper …

queen.jpg

Pourtant, les temps étaient durs pour le Queen des Champs Elysées à  Paris depuis un peu plus d’un an. En effet, le propriétaire des murs ayant décidé de revendre le local à  un prix très intéressant à  H&M, aurait décidé d‘expulser le Queen. La célèbre discothèque devait fermer à  la fin de son bail. Deux solutions s’offrait au patron du Queen, Philippe Fatien: soit racheter les murs au prix fort, soit partir avec des indemnités équivalentes à  son chiffre d‘affaires.

Le Nouvel Observateur prévient le premier: « Le 15 mars, la cour d‘appel de Paris pourrait décider l‘expulsion de la célèbre boà®te de nuit gay ». Puis Le Parisien publie deux articles successifs à  quelques jours d‘intervalle: d‘abord « Fin de bail pour le Queen ? », puis le déchirant « O๠irons-nous danser si le Queen ferme ? » avec le témoignage d‘un couple d‘habitués qui se retrouve fort désÅ“uvré, sans doute à  la perspective de devoir faire des afters chez Michou. 20 Minutes se fait également écho de l‘affaire, mais toujours rien du côté du Canard Enchaà®né, pourtant très en forme sur les affaires immobilières du 8e arrondissement: un « Bail, bail le Queen ! » en une aurait pourtant été du plus bel effet !

La bonne nouvelle est que le Queen a gagné son procès contre le propriétaire des murs en empochant la somme de 1 200 000 Euros et restera, donc, ouvert pour le plus grand plaisir des Clubbers. Pour fêter l’événement, le Queen a organisé un Open Bar géant toute la nuit du samedi 4 juin (vous excuserez votre aimable serviteur de ne pas vous avoir averti sur w3sh, des obligations professionnelles m‘en ont empéchés).

Finalement, la boite de nuit ou l‘excès est la règle, la décadence s‘exprime dans sa plus simple apparence et la musique endiable les corps restera, à  mon plus grand bonheur, ouverte pendant de nombreuses années.

queen 2.jpg