Mardi dernier, en fin de journée, alors que le temps se gâtait pour nous offrir un rafraà®chissement bien mérité après la mini canicule de ces dernières semaines, la préfecture de Paris était en effervescence pour finaliser les derniers préparatifs d’une cérémonie au budget d’une centaine de milliers d’euros. Non, il ne s’agissait pas d’un énième spectacle pour montrer l’investissement institutionnel pour les JO de 2012, mais pas loin.

Affiche

Mardi soir allait voir l’ouverture des championnats du monde de jeux vidéo, soit Electronic Sports World Cup, ici à  Paris. Soutenues par Nvidia et Medion, entre autres, les réjouissances s’étalent du mercredi matin au dimanche soir au Carrousel du Louvres et les jeux concernés par les compétitions masculines et féminines sont Counter-Strike, War Craft III, Pro Evolution Soccer 4, Counter-Strike Women, Quake III Arena et Unreal Tournament 2004. Tout un programme qui me laisse tout aussi songeur qu’inintéressé au premier abord.

Au premier abord seulement. Car en me retrouvant dans cette foule de 750 joueurs parmi les meilleurs du monde, représentant 54 pays, ça fait bizarre. D’abord, ils n’ont pas tous la tête que mes a priori avait pu ancrer dans mon cerveau, ensuite, il y a, dans cette troupe, de vrais professionnels et de grands passionnés et les voir tous réunis, concentrés devant l’écran des résultats des tirages au sort, ça donne envie de faire partie de cette grande famille, de partager cette énergie… tout le monde papote, dans toute les langues, certains ont déjà  l’air fatigué, d’autres sont tous frais, certains sont timides, d’autres à  peine moins. Mais ce qui est sà»r c’est qu’ils ont la rage au ventre. Ils veulent tous gagner, imposer leur team. Que ce soit les filles ou les garçons. L’ambiance est sympathique, les discours des officiels sont longs, Game One est de la partie et la nourriture est abondante. Attendons de voir comment tout ça va se dérouler.

05072005(004)

Entrée des joueurs internationaux à  la préfecture

Photo(305)

La foule est dense et pas peu fière d’être là .

Photo(306)

La journaliste de Game One est surexcitée, entourée de tous ces joueurs.

Photo(307)

Un casting de la Star Ac’ ? Non, ici, on dégomme une tête à  300 mètres au fusil à  lunette.

05072005(007)

Discours officiellement longs

Photo(310)

Quelques minutes avant la pluie.

05072005(009)

Les buffets sont ouverts, la presse et les organisateurs sont au Champagne, les joueurs se murgent au jus d’Orange et Coca (t’as déjà  vu un Snipper bourré ?!)

05072005(008)-1

Concentrés dans l’attente des tirages au sort qui désigneront les pools.

Prochinois

L’équipe chinoise est composée de professionnel(le)s aussi sponsorisé(e)s que des pilotes de formule 1. Ca déconne pas avec le jeu vidéo.

Teamchinoise

L’équipe chinoise toujours, mais version féminine, avec uniforme sportif et coach. C’est pas pour rien que ce sont les favorites !

Le lendemain, au Carrousel du Louvres, je vais me sentir un peu plus étranger à  tous que la veille. Un petit tour pour voir les joueurs concentrés sur les machines (des Medion à  4000€ pièce), les balles fusent, les ballons volent. Les cris éclatent marquant la victoire de quelqu’un quelque part. C’est grand, mais je sens que la fête se passe à  l’intérieur de chacun des participants. Que la communion est intérieure.

Tiens, Gran Turismo 4, un siège baquet, un volant à  retour de force, je vais faire une pause au volant d’une Toyota, le temps de faire quelques tours de pistes… J’ai le temps, les finales ont lieu Samedi pour les filles, dimanche pour les garçons.

Quelque part quelqu’un vient de tuer son adversaire, une tribu de monstres a envahit le village de ses ennemis, un but est rentré dans la lucarne et je viens de faire mon meilleur tour.

Me-Ladies

Une des membres de l’équipe Me-Ladies à  la recherche de ses compagnons… qui a dit que les salles de jeux en réseau n’étaient pas fréquentables ?